Aissata Diallo, ministre mauritanienne de l’Environnement du Développement durable (au micro)
Une rencontre de haut niveau des ministres de l’Environnement a planché, mardi 10 mai à Abidjan dans le cadre de la Conférence des Parties de la Convention des Nations-Unies sur la lutte contre la désertification et la sécheresse (COP15), sur le « la grande sécheresse : de catastrophe à la résilience face à la sécheresse ». Siège de la grande muraille verte, c’est en août 1996 que la Mauritanie a ratifié la Convention des Nations unies sur la lutte contre la désertification et la dégradation des terres. Pour être aux avant-gardes de la politique stratégique de restauration des terres, la


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis