Des sources proches de la Direction de la Société Générale basée au quartier La Défense à Paris ont démenti les rumeurs du retrait de l’institution bancaire de ses filiales africaines. «Ce n’est pas dans l’ordre du jour», précise-t-on.  Par ailleurs, Société Générale confirme bien l’arrêt des activités de YUP, service de mobile money,  au Sénégal, au Cameroun et, entre autres, en Côte d’Ivoire. Les utilisateurs de ces services ont jusqu’au 31 mai pour retirer leurs fonds. Un plan de réaffectation des ressources humaines dans les autres filiales a été mis en place mais se fera «au cas par cas ». Le service


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis