Airtel Africa PLC va payer 30 millions de dollars de frais de licence et d’exploitation au gouvernement kenyan par l’intermédiaire de sa filiale kenyane, Airtel Kenya Networks Limited, afin d’étendre sa licence dans le pays.La société a annoncé ce lundi 7 mars avoir conclu des accords avec l’Autorité des communications du Kenya concernant ses licences d’exploitation et de spectre, et a reçu l’approbation pour le remplacement de sa licence temporaire par une licence de fréquence de dix ans pour 2×10 MHz de spectre dans la bande 2100 MHz. L’entente trouvée offre dès lors à Airtel une licence de fréquence de


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis