Le président français Emmanuel Macron
La France, ses alliés européens et le Canada ont annoncé, dans une déclaration publiée ce jeudi 17 février, un « retrait coordonné » de leurs forces militaires présentes au Mali. Une annonce prévisible au regard de la dégradation des relations entre Paris et Bamako. « En raison des multiples obstructions des autorités de transition maliennes, le Canada et les Etats Européens opérant aux côtés de l’opération Barkhane et au sein de la Task Force Takuba estiment que les conditions politiques, opérationnelles et juridiques ne sont plus réunies pour poursuivre efficacement leur engagement militaire actuel dans la lutte contre le terrorisme au


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis