Les appels de pied du candidat de l’extrême droite sont restés sans effet. Au risque de déroger à la traditionnelle Akwaba (hospitalité ivoirienne) le président Alassane Ouattara (PRADO pour la jeunesse ivoirienne) n’a pas reçu son encombrant visiteur en dépit de nombreuses pressions provenant de certains milieux d’affaires de l’Hexagone.  Les portes du palais de la lagune Ebrié et celles de la résidence privée de Riviera Golf sont restées fermées devant celui qui rêve de déloger Emmanuel Macron en 2022 et, partant, de renvoyer les africains chez eux. Déjà laissé en rade à son arrivée le 22 décembre devant les


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis