A la UneA Londres, la Libyan Investment Authority (LIA) perd contre...

A Londres, la Libyan Investment Authority (LIA) perd contre Walid Giahmi, Crédit Suisse et JP Morgan

-

La finance est un jeu à plusieurs et à la fin c’est toujours la banque qui gagne… Après sept ans de procédures et 500 millions d’euros en frais d’avocat et divers contre les pertes financières des placements libyens auprès des grandes banques d’investissements durant la crise des subprimes de 2007-2008, la Libyan Investment Authority est entrain de perdre ses dernières illusions. Le tribunal de commerce britannique a rejeté vendredi une deuxième affaire intentée par la Libyan Investment Authority contre l’homme d’affaires Walid Giahmi, un intermédiaire proche de la famille Kadafi, accusé dans l’affaire de 200 millions de dollars que la


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis
Zeinab Filali
Basée à Casablanca, journaliste et expert en communication financière. Adore l’Afrique et appréhende l’écriture journalistique comme une mission qui se résume à un seul mot: Informer.

ArticlesSIMILAIRES
Nous vous les recommandons spécialement

X