LeadersInstitutions internationalesUn fonds de 10 milliards de dollars pour l’ajustement...

Un fonds de 10 milliards de dollars pour l’ajustement des pays qui vont subir les effets de la ZLECAF

-

Dans le cadre de la promotion de la Zone de libre-échange continentale africaine (Zelecaf), l’Union africaine (UA) et la Banque africaine d’import-export (Afreximbank) vont décaisser un fonds d’ajustement de 10 milliards de dollars pour les pays susceptibles de subir une perte de revenus résultant de l’élimination des droits de douane sur les marchandises produites sur le continent. Annonce faite au cours d’un panel de l’IATF 2021 par Wamkele Mene, secrétaire général de la Zlecaf.

Ce fonds, indique-t-on, interviendra directement dans plusieurs secteurs surtout au niveau de la formation, des unités industrielles et l’achat des dernières technologies. Le secrétaire général de la Zlecaf affirme que les ordres de décaissements se feront après les dernières rencontres sur les interventions commerciales.

Il faut dire déjà que des problèmes de convertibilité de devises font perdre près de cinq milliards de dollars à certaines économies africaines. C’est pourquoi, précise Wamkele Mene, l’Union africaine et Afreximbank travaillent en étroite collaboration pour la mise en place commune du Système panafricain de paiement et de règlement (Papss), déjà créé par la banque panafricaine basé au Caire pour faciliter les transactions commerciales.

Selon le Sud-africain, plus de ¾ des pays africains ont ratifié cet accord. Mais la préoccupation demeure les barrières non tarifaires. Pour ce faire, il appelle les Etats membres à créer des chaînes de valeur régionales. D’autant plus que l’accord facilitera aussi la tâche aux importateurs qui ont parfois du mal à importer en raison des droits et des coûts créés par leurs gouvernements.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

ArticlesSIMILAIRES
Nous vous les recommandons spécialement

X