A la UneLe Sénégal noté A-/A2 par l’agence Bloomfield Investment Corporation

Le Sénégal noté A-/A2 par l’agence Bloomfield Investment Corporation

-

Le  30 Septembre 2021 a eu lieu à Dakar la restitution de la notation financière en monnaie locale de l’Etat du Sénégal en présence de Abdoulaye Daouda Diallo, Ministre des Finances et du Budget, du Reprensentant du FMI au Sénégal, du Directeur National de la BCEAO, des Directeurs Généraux des régies Financières Sénégalaises et du président de Bloomfield Investment Corporation, Stanislas Zézé, lequel a présenté les points saillants de la notation.

Le Sénégal a obtenu une note d’investissement à long terme de A- (risque faible) et une note d’investissement court terme de A2 (risque faible).  La note d’investissement à long terme A- traduit une qualité de crédit élevée. «Les facteurs de protection sont bons. Cependant, les facteurs de risques sont plus variables et plus importants en période de pression économique», explique Bloomfield.

Sur le court terme, la note A2 signifie que la certitude de remboursement en temps opportun est bonne. «Les facteurs de liquidité et les éléments essentiels des souverains sont sains. Quoique les besoins de financement en cours puissent accroître les exigences totales de financement, l’accès aux marchés des capitaux est bon. Les facteurs de risque sont minimes ». 

Les facteurs qui renforcent la notation du Sénégal reposent notamment sur une stratégie d’endettement orientée sur la dette concessionnelle, permettant de limiter le coût de la dette et une exécution budgétaire globalement satisfaisante en dépit du contexte contraignant en 2020.

De plus le Sénégal compte une stabilité politique maintenue, un plan de développement ambitieux mais dont les résultats restent à améliorer et de bonnes perspectives de croissance, adossées à l’exploitation des hydrocarbures.

Parmi les facteurs de risque pesant sur la notation du Sénégal, un niveau d’endettement en hausse, dans le cadre du financement du Plan Sénégal Emergent , une économie qui demeure fortement dépendante des ressources extérieures, un déficit budgétaire qui s’aggrave, en lien avec le plan de riposte à la pandémie  et une croissance économique négative en 2020, en lien avec la pandémie de covid19.

Rappelons que la notation à long terme établit les fondamentaux économiques du pays et la note à court terme sa liquidité à moins de 12 mois.  Cette notation a été faite en bonne collaboration avec le DG du Trésor et ses équipes qui ont été les points focaux de cet exercice très rigoureux.

Adama WADE
Directeur de publication de Financial Afrik. Dans la presse économique africaine depuis 17 ans, Adama Wade a eu à exercer au Maroc dans plusieurs rédactions. Capitaine au Long Cours de la Marine Marchande et titulaire d'un Master en Communication des Organisations, Adama Wade a publié un essai, «Le mythe de Tarzan», qui décrit le complexe géopolitique de l’Afrique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

ArticlesSIMILAIRES
Nous vous les recommandons spécialement

X