Des forces de l'armée nigérienne partent en patrouille vers la frontière libyenne, ce 29 octobre 2019, depuis la province d'Agadez (image d'illustration). ©DR

Une attaque armée a eu lieu, ce lundi 16 août, dans le village de Darey-Daye au Niger. Selon plusieurs sources sécuritaires, le drame a été commis par des hommes armés venus à moto vers 15h GMT. « Ils ont tiré sur des gens en train de cultiver dans leurs champs », déclare un élu local.

Cette énième attaque a causé  un bilan lourd : « il y a eu 37 morts dont quatre femmes et treize mineurs ». Selon un journaliste de la région, cette attaque est considérée « comme très sanglante ».

Pour rappel, le village de Darey-Daye, situé à 40 km à l’est de la ville de Banibangou, a déjà été la cible d’hommes armés. Le 15 mars dernier, des djihadistes présumés avaient massacré 66 personnes au total lors d’attaques contre Darey-Daye et contre des véhicules qui rentraient du grand marché hebdomadaire de Banibangou.

Notons que le 9 août, «des individus armés» avaient attaqué «des populations travaillant dans un champ» du village de Falanzandan, dans le même département de Banibangou, tuant 15 personnes et en blessant deux autres, selon le ministère nigérien de l’Intérieur.

Selon Human Rights Watch (HRW), plus de 420 civils ont été tués depuis le début de l’année 2021 dans l’ouest du Niger, des suites d’attaques menées par des groupes djihadistes abrités au cœur des pays du sahel.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here