Mali : environ 59,4 millions USD pour la construction d’une centrale solaire photovoltaïque de 50 mégawatts à Fana

0

Au Mali, le ministre de l’Economie et des Finances, Alousséni Sanou, son homologue Lamine Seydou Traoré en charge de l’Energie et le directeur général de Legendre Energie, Alban Casimir (Fana Solar Power), ont procédé le 13 juillet 2021 à la signature d’un contrat de cession de 32,8 milliards de FCFA (environ 59,4 millions USD) pour la réalisation de la centrale solaire photovoltaïque de 50 Mégawatts-crête (mwc) prévue dans la ville de Fana dans le cercle de Dioila sous forme d’un partenariat public-privé.

Ce projet a pour objectif principal de renforcer la capacité de production d’électricité du Réseau Interconnecté (RI) du Mali et de contribuer à l’atteinte des objectifs fixés par le Département en charge de l’Énergie en termes d’intégration du renouvelable dans le mix énergétique, selon le ministre Sanou. « Il vise à promouvoir l’économie nationale à travers le développement du secteur de l’énergie. Sa réalisation contribuera à faire face, par l’augmentation de la capacité de production d’électricité du réseau national interconnecté, à la demande sans cesse croissante en énergie électrique du pays », a-t-il expliqué.

La centrale solaire sera réalisée et exploitée pour une durée de 25 ans sous forme contractuelle de type BOOT (Construire, Exploiter et Transférer en français) par Fana Solar Power, une société de droit malien créée à cet effet. Le site du projet se situe à 1,3 km du poste source 150kV d’EDM-SA de Fana sur une parcelle de 150 hectares. La durée d’installation de la centrale est de 12 mois à partir de la date de prise d’effet de la Convention de Concession, pour une mise en service prévisionnelle en 2023.

« Le Mali fonde beaucoup d’espoir sur le succès du partenariat public-privé avec Legendre Energie dans le secteur de l’énergie solaire à l’heure où le gouvernement est en train d’entreprendre beaucoup d’initiatives et d’efforts afin de restaurer les bases solides pour la viabilité et l’amélioration des performances du secteur de l’énergie», dira Lamine Seydou Traoré, le ministre des Mines, de l’Energie et de l’Eau.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here