« Posez-moi vos questions en Poular ou en Wolof et pas en en français », hurle l’ancien président mauritanien à un journaliste

0
Mohamed Abdel Aziz droit dans son boubou.
Par Mohamed Salem Ould Brahim, politologue Nouakchott. Sous contrôle judiciaire, interdit de franchir les limites de Nouakchott, l’ancien président mauritanien, Mohamed Abdel Aziz n’en garde pas moins sa verve débordante. Lors d’une conférence de presse ramadanesque tenue dans la soirée du 28 avril, le Général ne s’est pas embarrassé de précautions oratoires pour cracher « ses vérités » crues. Comme à ce journaliste qui a eu l’heur de l’interpeller en français. « Nous sommes dans un pays arabe


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Nouvel utilisateur ?
*Champ requis