Mali : Albatros nie avoir perçu 100 millions USD pour l’électricité jamais consommée

0

Accusée publiquement le 11 mars 2021 par Lamine Seydou Traoré, ministre malien en charge de l’Energie, lors d’une séance plénière convoquée le 11 mars 2021 par le Conseil national de transition, d’avoir perçu 54 milliards de F CFA (environ 100 millions USD) après de l’Etat malien pour de l’électricité jamais consommée, la société énergétique Albatros a décidé d’apporter des clarifications.

Le directeur général de la Société Albatros Energie Mali, Mammadou A K Sow, s’est exprimé dans les colonnes du journal local ‘L’Indépendant’ paru ce 16 mars 2021. « Nous nous portons totalement en faux sur le montant de 54 milliards évoqués. De sa mise en exploitation à ce jour, Albatros n’a jamais perçu un tel montant. Cette situation malencontreuse découle des propos du ministre de tutelle qui est parti d’un exemple d’une durée d’opération de l’exploitation depuis 5 ans, alors même que nous n’avons démarré l’exploitation que depuis 2 ans et 4 mois », a déclaré le responsable.

« A date, malgré le fait que EDM (la compagnie d’électricité, Ndlr) doive à Albatros plusieurs milliards de FCFA, nous continuons à la soutenir dans sa réforme en n’étant pas payé depuis plusieurs mois au risque de mettre en péril le remboursement des prêteurs et des fournisseurs. En dépit de ces impayés, Albatros n’a jamais interrompu la production, restant fidèle à sa mission d’utilité publique », a ajouté le directeur général de la société dont la centrale thermique située à Kayes Médine a été inaugurée le 31 octobre 2018 par l’ex-président Ibrahim Boubacar Keita.

Concernant le mot « escroquerie » utilisée par l’honorable Moulaye Keita, évoquant la clause de « Take or Pay » entre l’Etat malien et la société, Mamadou A K Sow déclare : « Je ne commenterai pas le mot « escroquerie » prononcé par M. Moulaye Keita, qui aurait pu nous approcher avant l’interpellation pour avoir des éléments de réponses à certaines de ses questions. M. Keita semble qualifier le projet Albatros ‘’d’escroquerie’’ et par ricochets, les partenaires financiers et institutions internationalement reconnus, tous parties prenantes de notre centrale et d’autres projets de développement au Mali. Je ne suis pas sûr qu’il ait mesuré l’ampleur et la gravité de ces allégations ».

En rappel, c’est le 11 mars 2021 que Lamine Seydou Traoré, ministre des Mines, de l’Energie et de l’Eau, a indiqué que l’Etat malien a payé 54 milliards de F CFA (environ 100 millions USD) à la société Albatros pour de l’électricité jamais consommée. Selon le ministre, « seule la quantité d’énergie correspondant à la somme de 300 millions de FCFA a été mensuellement consommée. C’est donc dire que le contribuable malien paie, chaque mois, 900 millions de FCFA pour de l’électricité qu’il ne consomme pas. La pratique dure depuis cinq ans, soit un total de 54 milliards CFA payés pour de l’électricité jamais consommée ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here