L’ambassadeur de Guinée Equatoriale en France, Miguel Oyono Ndong Mifumu se désespère. Depuis plusieurs semaines le diplomate se démultiplie pour s’entretenir avec une autorité française, avec à chaque fois, le sentiment diffus que toutes les portes se referment sur lui. Selon les informations de Financial Afrik, l’ancien premier ministre très proche du président Obiang Nguema Mbasogo, a fait suivre depuis plusieurs semaines une lettre du président équato-guinéen à la présidence de la République française via le conseiller Afrique d’Emmanuel Macron, Franck Paris, ainsi qu’au ministère de l’Europe et des Affaires étrangères (MEAE) via André Suquet, conseiller Afrique de Jean-Yves Le


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis