Laurent Gbagbo.
Malgré la délivrance, en décembre dernier, d’un passeport qui doit théoriquement lui permettre de rentrer en Côte d’Ivoire à tout moment, Laurent Gbagbo n’a toujours pas pris une telle décision. Depuis l’octroi de ce document, un dialogue s’est engagé avec l’Exécutif ivoirien sur les conditions de cette opération. Le patron du Front populaire ivoirien (FPI) entend s’assurer qu’il bénéficie des conditions requises au regard de son statut d’ancien chef de l’Etat, notamment en terme de sécurité et d’hébergement. Sur place c’est le secrétaire général du FPI, Assoa Adou, qui gère ces différents points. Selon les sources de Financial Afrik, ce


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis