The Financial Industry Summit : l’AFRICA CEO FORUM et IFC veulent repenser la finance africaine

0

Organisée par l’AFRICA CEO FORUM, en partenariat avec la Société financière internationale (IFC), la première édition du Financial Industry Summit se tiendra les 10 & 11 mars prochains en version intégralement digitale.

Ce nouvel événement rassemblera les plus importants dirigeants du secteur financier africain, avec l’objectif de contribuer activement à la relance économique du continent à travers le développement d’une industrie financière compétitive et innovante.

Avec une croissance moyenne des revenus bancaires de 11 % par an et plus de 800 millions de dollars levés par les fintechs africaines en 2019, l’industrie financière africaine était, avant le début de la pandémie de COVID-19, l’une des plus dynamiques au monde. Forte augmentation des risques, dégradation probable de la rentabilité de ses fonds propres, digitalisation à marche forcée: à l’heure où l’impact de la crise économique s’annonce particulièrement sévère pour les économies du continent, la finance africaine doit plus que jamais repenser sa trajectoire de développement. Face à ces défis inédits, la première édition du Financial Industry Summit réunira 500 décideurs issus de l’ensemble de l’industrie financière : banquiers, assureurs, dirigeants de fintechs, opérateurs de mobile money, institutions de microfinance, marchés boursiers, régulateurs et ministres. A travers une multitude de panels, keynotes et tables rondes de haut niveau, les participants aborderont de nombreux thèmes clés pour le développement d’un secteur financier performant, au premier rang desquels le pilotage de la transformation digitale, les stratégies d’inclusion financière, l’adaptation à l’environnement réglementaire, la modernisation du contrôle des risques ou encore l’impact de la mise en œuvre de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA). La première édition du Financial Industry Summit entend permettre à l’industrie de doper sa compétitivité, d’innover et d’impacter de manière positive et durable les économies du continent. « Si l’on veut vraiment que la ZLECA soit un succès et saisir cette occasion unique pour repenser l’industrie financière africaine, si l’on veut enfin financer durablement le secteur privé africain et se donner les moyens d’un véritable plan de relance des économies à l’échelle du continent, alors nous n’avons d’autre choix que d’unir les forces des secteurs privé et public. L’Afrique a besoin d’un dialogue public-privé dynamique. Elle en a besoin aujourd’hui. Pas demain », explique Amir Ben Yahmed, Président de l’AFRICA CEO FORUM. « Cette pandémie a affecté les banques et les institutions financières du monde entier. En Afrique, elles se sont montrées résilientes, mais il leur reste encore de nombreux défis à relever. IFC soutient depuis longtemps le secteur financier africain, que nous considérons comme le fondement de la croissance

économique. J’attends avec impatience le Financial Industry Summit, où nous verrons comment les institutions financières pourraient continuer à stimuler le développement de notre continent dynamique », ajoute Sérgio Pimenta, Vice-Président, Moyen-Orient et Afrique, IFC.

A propos de l’AFRICA CEO FORUM

Fondé en 2012, l’AFRICA CEO FORUM réunit chaque année décideurs des plus grandes entreprises africaines, investisseurs internationaux, dirigeants de multinationales, chefs d’État, ministres et représentants des principales institutions financières actives sur le continent.

Lieu de rencontres de haut niveau, de partage d’expériences et de décryptage des tendances affectant le monde des affaires, l’AFRICA CEO FORUM s’attache à proposer des solutions concrètes et innovantes pour faire avancer le continent et ses entreprises. À travers ses initiatives Women Working for Change et Family Business, il vise également à accroître la représentation des femmes aux postes de décision sur le continent et à accompagner la transformation des entreprises familiales africaines.

A propos d’IFC

La Société financière internationale (IFC), membre du Groupe de la Banque mondiale, est la principale institution de développement axée sur le secteur privé dans les pays émergents. Elle mène des opérations dans plus d’une centaine de pays, consacrant son capital, ses compétences et son influence à la création de marchés et d’opportunités dans les pays en développement. Au cours de l’exercice 2020, elle a investi 22 milliards de dollars dans des sociétés privées et dans des institutions financières dans des pays en développement, mobilisant ainsi les capacités du secteur privé pour mettre fin à l’extrême pauvreté et promouvoir une prospérité partagée. Pour de plus amples informations, consulter le site www.ifc.org.