A quelques semaines de son sommet avec le G 5 Sahel, la France réfléchit à la Force Barkhane

0
Une partie du Task Group franco-estonien en opération (Crédits : ministère de la Défense estonien).
Le bilan humain (encore trois soldats fauchés par un engin explosif à l’orée du nouvel an) et financier de la force Barkhane (5 200 soldats stationnés au Mali et au Niger depuis 7 ans) suscite des interrogations au parlement français et au sein des Etats majors de l’armée. En récent visite au Tchad, le premier ministre français, Jean Castex, en est revenu sans déclaration particulière. Tout à l’inverse du Chef d’Etat major des armées, François


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Nouvel utilisateur ?
*Champ requis