Le Camerounais Issofa Nchare, secrétaire général de la CIMA
Le secrétaire général de la Conférence interafricaine des marchés de l’assurance (CIMA) finit son mandat en décembre 2020 et devrait quitter l’institution le 31 mars 2021 au plus tard. Réputé technique, le Camerounais Issofa Nchare, en poste depuis 2015, a initié une opération en deux temps de multiplication du capital minimum des compagnies d’assurance par cinq dont il convient aujourd’hui, à mi-chemin, de faire le bilan. Son successeur n’aura pas d’état de grâce, devant choisir (ou subir) d’ici avril 2021, l’éventualité du basculement du secteur dans la seconde phase, c’est-à-dire le passage du capital minimum de 3 à 5 milliards


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis