Le Conseil d’Administration de la BOAD donne un avis favorable au nouveau Plan stratégique de la Banque pour le quinquennat 2021-2025 et autorise de nouveaux engagements pour un montant global de 84,9 milliards FCFA

0

5 septembre 2020. Le Conseil d’Administration de la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) s’est réuni pour sa 118ème session ordinaire, sous la présidence de Monsieur Serge EKUE, Président du Conseil d’Administration, Président de la BOAD. A l’instar de la session précédente, la réunion s’est déroulée en visio-conférence en raison des restrictions liées à la pandémie de la Covid-19.


Après avoir approuvé le procès-verbal de sa 117ème réunion qui s’est tenue le 24 juin 2020, le Conseil a examiné et donné un avis favorable au nouveau Plan stratégique de la Banque pour le quinquennat 2021-2025. Décliné en cinq (5) axes stratégiques, ce Plan a pour objectif de permettre à la Banque d’augmenter son impact en terme de résultats de développement, en vue de mieux contribuer à l’intégration et la transformation des économies de l’Afrique de l’Ouest. Le plan sera soumis pour approbation au Conseil des Ministres de l’UMOA.

La réunion a examiné et approuvé l’arrêté des comptes intermédiaires de la BOAD au 30 juin 2020, les Directives générales pour l’actualisation des perspectives financières 2020-2024 et la préparation du budget-programme 2021-2023. Le Conseil a approuvé 10 nouveaux prêts à moyen et long termes d’un montant de 84,9 milliards FCFA, ce qui porte à 6 177,7 milliards FCFA, le total des engagements (toutes opérations confondues) de la BOAD depuis le démarrage de ses activités opérationnelles en 1976.

Les prêts approuvés portent sur le financement partiel des projets suivants :

Promotion de la finance inclusive pour l’accès des populations à faibles revenus aux services financiers au Burkina Faso : le projet a pour objet la mise en place de ressources financières en vue d’accompagner les efforts d’inclusion financière de l’Etat burkinabé au profit des populations à faibles revenus, des micros et très petites entreprises à travers les institutions financières du système financier décentralisé (SFD). Montant de l’opération : 5 000 MFCFA.

Deuxième tranche du projet de viabilisation du site de Ouédo au Bénin: l’objectif du projet est de contribuer à l’amélioration du cadre de vie et à la réduction de la pauvreté. Montant de l’opération : 10 000 MFCFA.

Construction de 1 528 salles de classe au Sénégal dans le cadre du Programme Zéro Abris Provisoire (PROZAP) : les objectifs du projet sont de mettre dans de bonnes conditions d’apprentissage environ 28 560 enfants défavorisés et réduire de 50% le taux d’abandon dans les écoles concernées. Montant de l’opération : 8 894 MFCFA.

Aménagement et bitumage de la route Oréfondé-Matam dans le Dandé Mayo Nord, dans le cadre du Programme de Désenclavement des Zones de Production Agricoles et Minières (PDZAM) au Sénégal : l’objectif du projet est de contribuer à la sauvegarde et au développement du réseau routier à l’effet de soutenir la croissance économique du Sénégal. Montant de l’opération : 15 000 MFCFA.

Implantation et exploitation d’une cimenterie par la société CIMCO SA au Togo : l’objectif visé est la contribution à la couverture des besoins de consommation en ciment au Togo et dans la sous-région à travers l’atout géographique du port de Lomé, et de contribuer à la croissance économique du pays par l’amélioration de la compétitivité du secteur industriel et des performances du secteur des infrastructures. Montant de l’opération : 20 000 MFCFA.

-Ligne de refinancement en faveur de Coris Bank International Côte d’Ivoire (CBI CI) : la ligne, destinée au refinancement de projets d’investissement productifs dans les secteurs éligibles au financement de la Banque, s’inscrit dans le cadre du troisième programme initié par la KFW et la BOAD visant à soutenir les micros, petites et moyennes entreprises de l’UEMOA en améliorant leur accès aux moyens de financement par le canal du secteur bancaire commercial. Montant de l’opération : 10 000 MFCFA.

-Ligne de refinancement en faveur de Crédit du Sénégal (CDS) : la ligne s’inscrit dans le cadre du programme de relance des activités des entreprises de l’UEMOA suite à la crise sanitaire liée à la Covid-19. Montant de l’opération : 8 000 MFCFA.

Ligne de refinancement en faveur de la Banque Nationale pour le Développement Economique (BNDE) au Sénégal : la ligne s’inscrit dans le cadre du programme de relance des activités des entreprises de l’UEMOA suite à la covid-19. Montant de l’opération : 8 000 MFCFA.


Le Conseil a également approuvé les lignes de crédit ci-après mobilisées auprès des partenaires :

Ligne de crédit du fonds de l’OPEP à la BOAD : ce concours permettra à la Banque de financer son pipeline de projets dans le secteur des opérations à court terme (lignes de refinancement et campagnes agricoles notamment). Montant de l’opération : 50 millions d’euros, soit 32,798 milliards FCFA.

Mise en place d’un concours de la Société Générale et de JP Morgan en faveur de la BOAD, garanti par la MIGA : les ressources mobilisées serviront au financement des secteurs public et privé. Pour ce qui concerne le volet public, un montant de 200 millions d’euros, soit 131,19 milliards FCFA sera affecté audit secteur dont 50% (65,6 milliards FCFA) consacrés au refinancement des prêts concessionnels accordés par la Banque aux Etats tandis que le reliquat sera affecté au financement de nouveaux projets.

Pour le volet privé, 150 millions d’euros, soit 98,39 milliards FCFA seront destinés : (i) aux PME via des lignes de refinancement accordées aux banques commerciales et (ii) à des opérations de court et moyen terme. Montant de l’opération : 350 millions d’euros, soit 229,58 milliards FCFA.

Par ailleurs, le Conseil d’administration a approuvé la mise à jour des procédures de passation des marchés et des règles d’attribution des contrats financés dans le cadre des projets de la Banque, l’état de recouvrement des créances sur prêts au 31 août 2020 et la note de présentation de la proposition de déclaration d’appétence au risque de la BOAD.

Enfin, le Conseil a pris acte des dossiers suivants, inscrits pour information: Compte-rendu de la 34ème réunion du Comité d’audit ; Évaluation de performance du portefeuille des projets publics financés par la BOAD au Bénin de 2000 à 2015 : rapport de synthèse ; Situation de l’utilisation des ressources mobilisées par la BOAD au 31 juillet 2020.

En clôturant les travaux, le Président Serge EKUE a, au nom du Conseil d’Administration, remercié l’ensemble des parties prenantes, pour leur mobilisation et les moyens techniques mis à disposition pour la tenue de cette session dans les meilleures conditions.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here