Coronavirus: 6 mois plus tard, l’Afrique résiste mieux que les prévisions de l’OMS

0

Cela fait 6 mois que le continent a enregistré son premier cas de Coronavirus (Covid-19) venu d’Europe. La terre de Lucie comptait au 13 août 1 074 568 de cas de coronavirus confirmés dont 24 282  décès. Les pays les plus touchés sont l’Afrique du Sud, avec 568 919 cas dont 11 010 décès, l’Égypte, avec 95 963 cas dont 5 085 décès, le Nigeria, avec 47 743 cas dont 956 décès, le Ghana, avec 41 572 dont 223 décès et l’Algérie, avec 36 699 cas dont 1 333 décès.

Par rapport au monde, l’Afrique est l’une des zones relativement épargnées par le virus. L’on dénombre en effet 20 936 000 cas au niveau global et 759 844 décès. L’Afrique qui pèse 17% de la population représente 5% des infections dans le monde et 3% des décès. L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) qui prédisait le pire pour le continent commence doucement à admettre que la propagation de la pandémie n’est pas uniforme dans le monde.

L’Organisation mondiale de la santé affirme que malgré les analyses montrant un pic de contaminations à 2 à 3 semaines, les équipes de l’agence de l’ONU n’ont pas observé cette hausse soudaine dans les pays africains. «À la place, de nombreux pays connaissent une augmentation graduelle de cas de Covid-19 et il est difficile de discerner un pic», affirme la directrice du bureau régional de l’OMS pour l’Afrique Dr. Matshidiso Moeti.

« En Afrique, freiner le Covid-19 est un marathon, pas un sprint » a ajouté Dr. Matshidiso Moeti, qui encourage les pays africains à ne pas relâcher leurs efforts, alors que plusieurs d’entre eux ont commencé à lever les mesures de distanciations sociales et de confinement. À ce jour, 9,4 millions de tests de dépistage du coronavirus ont été effectués sur le continent africain.

En dépit de son cas spécifique de zone moins atteinte comparée à l’Europe, l’Amérique et l’Asie, l’Afrique n’a malhrureusement pas conduit des approches économiques propres, adoptant le confinement à l’européenne qui s’est révélée coûteuse. Chaque mois de confinement coûtant 65 milliards de dollars au continent selon la Commission économique africaine (CEA). Coupée du monde et confinée par des mesures de restrictions prises par l’Union Européenne, le continent devrait accélérer son intégration politique, économique et sociale en accélération la ZLECA. C’est le contraire qui semble se passer puisque la Zone de libre échange continental prévue entrer en vigueur en juillet a été reportée..

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here