La dernière décision du gouvernement marocain de verrouiller 8 villes à la veille de l’Aid Al Adha alors que 72 heures plutôt, il était question d’un assouplissement important avec relèvement des capacités hôtelières pour encourager le tourisme local, n’en finit pas de faire parler d’elle. « Avec cette décision, les autorités ont planté le dernier clou dans le cercueil du tourisme déjà durement éprouvé », a déclaré le président de la Fédération des hôteliers du Maroc, Lahcen Zelmat, au site Médias 24. Aux yeux des observateurs, le premier ministre Saadeddine El-Othman et son parti, le PJD (Parti de la justice et du dévéloppement),


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis