Covid-19: Les méthodes de l’IHU de Marseille : en avant vers le passé !

21
Didier Raoult, professeur IHU Marseille.

Par Dr Georges Borgès Da Silva, Médecin spécialiste en santé publique, Formateur en méthodes de la recherche et de la publication scientifiques.


Avec son refus des essais cliniques, l’IHU de Marseille (IHU Méditerranée infection) produit les derniers soubresauts d’une conception de la médecine en voie de disparition. Débattre sur sa conception révisionniste de la recherche clinique aurait pu se faire entre scientifiques, mais l’IHU a fait le choix de mettre le débat sur la scène publique avec son étude très médiatisée de mars 2020 [1] dont l’analyse critique est disponible [2, 3].

La conception révisionniste de la recherche clinique de l’IHU de Marseille n’a pas d’arguments scientifiques solides à faire valoir. Son approche de la recherche par l’observation est typiquement inductive. Elle peut fonctionner en microbiologie si elle est associée à une course aux nouveaux outils permettant de se maintenir en tête des découvertes. Elle s’épuise si survient une longue période sans investissement dans des innovations technologiques de rupture. Popper K [4] a montré que cette méthode inductive a ses limites dans les sciences de la nature. Aucune série finie d’observations ne peut permettre d’affirmer l’universalité d’un phénomène observé. Les découvertes se fondent principalement sur la méthode expérimentale hypothético-déductive. Celle-ci part d’une hypothèse pour ensuite la démontrer ou la réfuter avec une expérimentation. En recherche clinique, les essais randomisés en sont une des applications les plus probantes. En se débarrassant de son carcan « contre la méthode », l’IHU pourrait épanouir l’imagination de ses chercheurs et exploiter des questions de recherche ouvertes à toutes méthodes envisageables, sans parti pris.

Lire le texte intégral en PDF

21 Commentaires

  1. Les donneurs de leçons tel ce Monsieur qui, fervent de le doxa et de la méthode à tout prix ont oublié que le premier devoir d’un médecin n’est pas d’observer bêtement des protocoles, mais de soigner leur prochain. Sur ce point précis, et tous les autres sont des fadaises, le professeur Raoult, lui au moins peut se féliciter d’avoir obtenu des résultats impressionnants !

    • Malheureusement, le Pr Raoult ne peut se prévaloir d’aucun résultat … c’est un peu ça le problème…
      Des villes sans aucun mort de Covid en france, il y en a eu d’autres que Marseille, c’est juste que le sud de la France a été très peu touché par le covid, donc, il n’a strictement aucun résultat à son actif.
      Par contre, cosigner des articles en faisant valoir son statut de directeur et augmenter ainsi artificiellement son statut de pseudo expert, ça il sait faire. Sortir des bouquins en pleine pandémie, il sait aussi faire.
      Annoncer en Mars : “Fin de partie pour le covid”, dire qu’on atteindra jamais les 10 000 morts et qu’il n’y aura très certainement pas de seconde vague… oui, il doit avoir une boule de cristal planquée quelque part !
      Piétiner les articles 13 et 14 du code de déontologie des médecins, qui mentionnent qu’il ne faut pas communiquer au grand public des résultats sans en référer à ses pairs et sans de solides preuves … oui, il maîtrise le piétinement de son propre code.
      Il ne soigne personne avec son traitement, il tue des gens.

  2. Bonjour,
    J’ai lu avec intérêt votre article. Je trouve intéressantes vos réponses aux citations du Pr. Raoult. Par contre, je n’ai pas trouvé la citation pendant son audition à l’Assemblée Nationale où il dit “Par ailleurs, je pense que vous faites une erreur majeure : moins il y a de gens, et plus un écart est significatif. Si vous êtes obligé d’avoir 10 000 personnes dans un essai pour prouver que quelque chose est significatif, c’est qu’il n’y a aucune différence.” (http://www.assemblee-nationale.fr/dyn/15/comptes-rendus/covid19/l15covid191920028_compte-rendu)
    Qu’en pensez-vous ?

    • j’en pense que c’est complètement faux! Dire qu’on a un effet de 1% sur 10000 personne est bien plus significatif que dire qu’on a un effet de 1% sur 20 personnes. C’est de la statistique de base …. Et je ne comprend pas comment un professeur peut penser l’inverse … Avec 20 personnes il y a forcément plus de risque de se tromper vs 10 000 …

    • Bonjour Fabien,

      Laissez moi vous expliquer cette phrase.
      Le Pr Raoult sous entend que, si le médicament est vraiment très efficace, il doit produire des résultat impressionnant en terme de guérison. Donc, même avec un petit échantillon (80 personnes), on doit pouvoir observer un résultat franche et net dans le groupe qui reçoit le médicament, par comparaison au groupe qui reçoit un placébo.
      C’est strictement vrai.
      Mais, si le résultat est très impressionnant, on observera aussi des guérisons franches et nettes sur des grands groupes, cela est vrai aussi. L’avantage du grand groupe, c’est que si le résultat du médicament n’est pas si franche et net que ça, avec un grand groupe, on a des chances de dégager une tendance, de quantifier le taux de guérison, alors qu’avec un petit groupe, on ne pourra strictement rien en conclure… voir on pourrait avoir des résultats inverses à ceux escomptés.
      Le problème de l’étude de Raoult, c’est qu’il n’a pas fait de groupe témoin … qui ne recevait rien (le placebo), sous prétexte d’une éthique qui veuille dire qu’il souhaite soigner des gens, donc, il n’a aucun intérêt à utiliser de groupe témoins…. sous entendu : Il sait, avant son étude, que le médicament marche… Pourquoi faire un groupe témoin donc ???

      Et c’est bien le problème principal de son approche, et qui a été critiqué par les pairs, bien avant que l’affaire ne soit médiatisé.
      Dire que Raoult avait une réussite de 95% avec son médicament, en le donnant très tôt et au plus de monde possible, c’est peut être vrai, mais cela ne prouve en rien l’efficacité du médicament : On sait que les personnes atteintes guérissent le plus souvent sans développer de symptôme, surtout les plus jeunes. Par exemple, prenez le cas de l’équipage du Charles de Gaulle, presque tous ont été infectés (1064 personnes), aucun n’a reçu d’hydroxychloroquine, et il n’y a eu qu’un seul cas grave en réa, qui a guéri. on est sur moins d’un pour 1000 qui a vraiment eu des soucis … et cela, sans hydroxychloroquine.
      Du coup, comment peut on dire que la prise du traitement Raoult marche sous prétexte qu’on aurait une réussite supérieure à 95 % … ???? C’est impossible, et 95%, c’est même un mauvais résultat …
      Pour pouvoir conclure à une efficacité, il aurait fallu conduire des tests comparatifs, ce qui n’a pas été fait.

      Par contre, ce qui a été fait, c’est qu’on a donné la posologie Raoult a des malades qui avaient déjà des symptomes, et ceci massivement sur des milliers de patient, et on a donné aussi d’autres traitements. Et ces études ont montrés qu’il n’y avait aucun effet notable bénéfique de la prise d’hydrxychloroquine par des personnes déjà malade. Et comme une personne non malade (mais ayant le virus) a plus de 99% de chance de s’en sortir bien … je ne vois, tres franchement, aucune raison de prendre le traitement de raoult, dont certains effets néfastes ont été signalés au doses 3 fois supèrieur à ce qui se fait en général).

      Bref, quand le Pr Raoult dit qu’il a des résultats franche et net (95% de réussite) sur un petit nombre de patient, c’est à la fois vrai et faux : Oui, il a 95% de réussite, mais il aurait eu aussi 95% , voir plus, en donnant du pain et de l’eau …

      C’est quand même un tout petit peu du foutage de gueule.

      On est là sur un problème psychologique extrêmement intéressant en fait, car le Pr. Raoult est sincère dans son approche.
      Il est persuadé que le traitement marche, il en est tellement convaincu qu’il veut aussi en convaincre le monde entier, et peu importe s’il doit tricher pour obtenir des résultats ou être un peu malhonnête dans sa communication… il veut sauver des vies.

      C’est beau, mais il tombe dans un biais cognitif (je vous renvoie vers wikipédia), et en fait, il a fait plus de mal que de bien durant cette pandémie, tout simplement en ne respectant pas le code de déontologie du médecin (articles 13 et 14 à lire).

      Il ne s’agit nullement d’une bataille entre des parisiens et des marseillais, il ne s’agit pas non plus de Big pharma, il s’agit d’un biais cognitif dont la médiatisation a été trop importante…

      • Raoult sait très bien que dans les maladies virales, l’effet placebo prime sur le principe actif au delà de 95% de guérison spontanée.
        Ce sont ceux qui s’acharnent à trier entre effet placebo et principe actif qui n’ont rien compris à la médecine. Les essais randomisés vs placebo trouvent à l’HCQ+AZ une efficacité relative de +20%. Le principe actif est donc réellement efficace, mais +20% de guérison ça représente une efficacité absolue supplémentaire de 0.02% là où un placebo aura une efficacité absolue de l’ordre de 0.04%. Sur une maladie à la mortalité située entre 0.05 et 0.15 %, ça fait 80 % de guérison avec le protocole, ce qui est à la fois énorme et à la fois ridicule. Raoult a simplement compris, anticipé et utilisé la propagande autour de cette maladie bénigne qui au fond n’est qu’un prétexte à la vente forcée de médicaments inutiles.

  3. Enfin un article paru sur un site africain qui ne fait pas l’apologie du Guignol qu’est notre chamane youtubeur Raoult …
    qui passe sans doute plus de temps à sa promotion personnelle, a co-signer des articles dont il n’est au courant de presque rien, juste pour remonter dans les stat de publication est apparaître comme l’expert qu’il n’est pas… à sortir des bouquins en pleine pandémie … non mais franchement !
    Et je constate avec dépit que ses défenseurs, qui ne comprennent strictement rien, ni à la médecine, ni à la science, se déplacent encore pour attaquer cet article très sensé.
    Un médecin qui soigne, il ne fait pas du Youtube toute la journée … par ailleurs, aux doses prescrites (3 fois le standard), l’hydrxychloroquine n’est pas anodine, entre les arrêts cardiaques et le suicides (pour cause de dépression causé par l’hydroxycloroquine), il sera bon un jour de comptabilisé combien le chamane Raoult a tué de ces imbéciles qui gaubent tout la bouche ouverte … sans y connaitre rien, juste parce-que le gars qui parle à des cheveux blanc et coche toutes les case de l’expert, qu’il n’est pas…

    • Zut un magazine qui pour survivre est obligé de se damner à Kill Bill et ses laquais ! Et dénigrer les faits et les bons résultats d’un traitement pas cher (qui rapportera que dalle) et efficace (qui rends jaloux les molécules sous brevet)

      • Les stéroides ne coutent rien et on des résultats significatifs en terme de guérison des malades en réa… c con ça… autant pour big pharma… (je vous renvoie a l’étude anglaise recovery).

    • Vous êtes un idéologue nul en épistémologie. Il y a un fgait: Raoult a soigné deds gens avec un bon vieux médicament déc ouvert au XVII° siècle qui rappoprgte que dalle aux big pharma, et cà, vous ne supportez pas, alors vous calomniez. Oauvre trype.

  4. Un médecin de santé publique, c’est un médecin de bureau qui ne voit jamais de malade!
    Je suis médecin spécialiste, également diplômé en essais cliniques: on voit bien que. Oui n’y connaissez rien car nous avons été dans un épisode épidémique violent et le rôle du médecin dans ce cas, c’est de soigner, pas de monter des études lourdes et complexes qui mettent 1 à 2 ans pour donner des résultats.
    Parlez de ce que vous savez

  5. Un médecin de santé publique, c’est un médecin de bureau qui ne voit jamais de malade!
    Je suis médecin spécialiste, également diplômé en essais cliniques: on voit bien que. Vous n’y connaissez rien car nous avons été dans un épisode épidémique violent et le rôle du médecin dans ce cas, c’est de soigner, pas de monter des études lourdes et complexes qui mettent 1 à 2 ans pour donner des résultats.
    Parlez de ce que vous savez

  6. Raoult est manipulateur, mégalomane et un bouffon, tous les médecins et scientifiques l’ont compris depuis plusieurs mois, mais il a beaucoup de charisme, et il est vraiment très bon dans la manipulation, mêlant avec culot le vrai et le faux, le bon sens et l’ineptie. Un personnage attachant, mais destructeur.

    • Doc Ginette l’insulte et le dénigrement sont vos seuls arguments , vous devriez vous taire et vous incliner devant le grand docteur honnête et respectable qu’est Didier Raoult !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here