Chloroquine: adepte de Didier Raoult, le Sénégal franchit le cap des 66,5% de guérisons

3
Le Professeur Moussa Seydi, chef du service des maladies infectieuses du CHNU de Fann et président du Comité scientifique Covid-19.

Au 7 juillet, le Sénégal affichait un taux de guérison record dans le monde. Sur les 7 547 cas d’infection déclarés dans ce pays ouest-africain adepte du protocole Didier Raoult sur la chloroquine, 5 023 autres patients sont guéris selon les précisions du ministère de la Santé et de l’Action Sociale, ce qui représente un taux de 66,5% contre 30% pour un pays comme les Etats-Unis, 46% en France, 47% en Afrique du Sud. L’Afrique qui présente 507 931 cas confirmés, 11 978 décès et 244 816 guéris, présente une moyenne de rémission de 48%, bien en déça du ratio sénégalais.

En dépit de ces statistiques, le corps médical sénégalais dirigé par le Professeur Moussa Seydi, chef du service des maladies infectieuses du CHNU de Fann à Dakar et président du Comité scientifique Covid-19, a le triomphe modeste, cela d’autant que la courbe de la pandémie est loin de s’infléchir. ” le nombre de cas augmente, la pandémie n’est pas terminée au Sénégal, même si certaines personnes pensent le contraire”, avertit-il sur la RTS, télévision sénégalaise, en reconnaissant “une réelle tension sur le nombre de lits disponibles”.

Au 7 juillet, 2 386 patients étaient hospitalisés dont 34 en réanimation. Le pays déplore en outre 137 décès depuis la déclaration du premier cas, importé de la France, le 2 mars dernier.

3 Commentaires

  1. Pourquoi utiliser le mot “adeptes” ? vous les journaleux. Il ne s’agit pas d’une secte et d’un gourou. Il s’agit de science. Si la France ne veut pas suivre le pr Raoult parce qu’ils sont corrompus par les lobbies, c’est leur problèmes.

  2. Pourquoi donc les centres hospitaliers universitaires du Senegal Maroc, Algerie, Tunisie… ne se résolvent pas a faire une étude randomisée de la plus petite taille possible pour crever l’abcès une bonne fois pour toutes pour prouver l’efficacité de HCQ, démontrer l’inutilité de ce dogme de l’essai randomisé et surtout vérifier l’hypothèse de la réduction de la charge virale que seul le Pr Raoult a affirmé à ce jour?

  3. Les témoignages d’efficacité de l’hydroxychloroquine du corps médical de l’Afrique toute entière ne feront jamais le poids face à un seul article même frauduleux venu soit des Etats Unis, soit de l’Angleterre ou de la France.
    Même si parler d’essai clinique nest pas éthique en periode d’épidémie, il faut que l’Afrique se résolve à faire cet essai randomisé érigé en dogme sacré.
    L’Afrique seule a besoin de ce médicament vu que rien d’autre n’est proposé à la place.
    Nous verrons bien combien de Remdesivir pourra être prescrit en Occident car l’épidémie nest pas prête à disparaître.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here