Les présidentielles ivoiriennes sont prévues pour le 31 octobre 2020. Mais d’ores et déjà, alors que les cartes d’identité sont en refonte (5 000 franc CFA par ivoirien) et que la révision des listes électorales a commencé, les manoeuvres de positionnement et de déstabilisation vont bon train. Chez le le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP) du président Alassane Ouattara, les spéculations à propos de l’état de santé du premier ministre Amadou Gon Coulibaly, en convalescence en France, du numéro 2 du gouvernement, Hamed Bakayoko, ministre de la Défense, qui a décidé de porter plainte contre


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis