En Algérie, cet islamiste qui veut criminaliser l’usage du français

20
Abderrazak Makri, président du MSP, se définit comme un islamiste modéré.

En Algérie, le chef de file du Mouvement de la société pour la paix (MSP), Abderrazak Makri, voudrait défendre un projet de loi criminalisant l’usage du français dans les institutions et sur les documents officiels. Pour cet homme politique qui n’a certainement pas lu Kateb Yacine et son fameux butin de guerre, “le vrai mal qui ronge la langue arabe est la langue française”. Et de proposer lors de la tenue du bureau politique du MSP, le 19 mai 2020, la généralisation de la langue arabe sans un mot au Tamazight.

La communiqué du MSP ainsi que les propos du chef de parti relayés par les réseaux sociaux ont suscité les réactions de nombreux internautes qui s’en sont pris à l’homme politique. Lequel, loin de reculer, a rendu coup pour coup, usant d’un vocabulaire limite allant des “enfants de la France” à “suppots du colonialisme”. Morceaux choisis: “regardez ces serviteurs de bas étage du colonialisme, comment ils ont perdu l’équilibre en défendant leur maître!”.

Se qualifiant d’islamiste modéré, Abderrazzak Makri a fait une proposition de supprimer la langue française dans le cadre de la nouvelle constitution. Le MSP propose en outre à ce que la Charia islamique soit un fondement de la législation en Algérie. Vaste débat en somme.

20 Commentaires

  1. Voilà un bon suppot du colonialisme arabe.
    Les français sont restés 130 ans en Algerie Amazhigh, les arabes plus de 1000 ans. Et ils sont toujours là. Le plus grand pays musulman du monde, l’Indonésie, ne parle pas arabe. L’Iran, qui est un très grand et très puissant état musulman, ne parle pas arabe. Par ailleurs les Arabophones qui gouvernent en Algérie se révèlent plus voleurs, plus violents envers le peuple, que ne l’était l’état colonial français, pourtant déjà bien pourri. Quant aux seuls vrais pays Arabes, ceux de la péninsule arabique, ils n’ont rien de plus glorieux que les pays impérialistes européens. Comme l’immense majorité des algériens, si j’étais obligé de faire un choix pour aller habiter ailleurs, je préférerais mille fois aller me réfugier dans la fausse démocratie de la puissance impérialiste française, que dans l’authentique dictature de la sous puissance impérialiste à la botte des USA que sont l’Arabie Saoudite et autres pétromonarchies du coin. Nous n’avons rien à voir avec ces fous sauf une religion commune. Il faudrait que les nuls qui cherchent à faire la loi en Algérie comprennent enfin qu’Islam et arobophonie ne sont pas synonymes.

  2. يقول المثل المغربي الي اتلف يشد الأرض. ( celui qui perd les pôles doit s’asseoir et réfléchir

  3. La langue francaise n’est pas et ne peut pas être un butin de guerre .les vaillants djounoud ne se sont pas sacrifies pour s’accaparer de la langue de leur bourreau,loin de la.Je ne tiens pas a defendre les idees de l’interesse,il est assez grand pour le faire lui même.La plupart des reactions versent dans l’insulte gratuite au lieu d’apporter des arguments pour contrer ses propositions.Comme tout Algerien n’a-t-il pas le droit de faire part de ses idees sans se faire lyncher…et on ose parler de liberté d’expression, pourquoi chercher a le museler en le traitant de tous les noms d’oiseaux.Dans un pays régis par des lois ,tout citoyen a le droit de pouvoir dire et faire tout ce que permet la LOI sans s’exposer a des invectives gratuites .
    La langue francaise est une langue etrangere et elle ne doit pas déborder de ce statut a l’instar de toute langue etrangere.
    Trouvez-vous normal , que dans un pays indépendant,ses dirigeants legiferent dans une langue etrangere et s’adressent a leur peuple dans cette même langue…. au dépens de la langue nationale de leur propre pays ….?plus de sagesse favoriserait le vivre ensemble et sans faire de mal a personne.

    • Ah…
      Et la langue Amazigh, il en fait quoi ce babouin venu de nulle part ?…
      Si un tel énergumène devait avoir les commandes du pays entre les mains, l’ Algérie aurait droit au même décor que le Pakistan : des Mouloud à la barbe rousse, des fatmas enburqanées et sous grillage…
      Actuellement le peuple Algérien mène une guerre noble contre la corruption et pour la démocratie, je ne pense pas qu’ il ait le temps de se farcir en plus les fantasmes d’ un débile mental venu de je ne sais quel siècle…

  4. le titre de l’article de mme filali est en lui-même une agression qui relève plus d’une thèse que d’une information objective digne d’une journaliste professionnelle.il ne s’agit pas d’un islamiste,cliche use de l’occident,mais d’un homme politique chef de parti.”criminalisation de l’usage du français”,une generalisation abusive qui ne cadre pas avec la realite.mme filali accepterait-elle , dans son pays,que ses dirigeants usent et abusent de l’utilisation d’une langue étrangère en lieu et place de sa langue nationale…?

  5. Je pense que le temps de la langue arabe qui a été considérée comme la langue lumière des arts et de la connaissance est révolu. Les islamistes veulent faire encore plus, qu’ils ne le font actuellement, pour faire rétrograder l’Islam au rang des religions obscurantistes. Les musulmans devraient se réveiller plus qu’ils ne le font actuellement et dénoncer cette mainmise religieuse. Les Algériens sont musulmans et les Saoudiens sont des islamistes qui ont oublié le message de paix et d’ouverture qu’est l’Islam. Actuellement c’est la langue française et surtout l’anglais qui sont les langues du savoir, de l’art et de l’évolution. Bientôt ça sera le Chinois. Il faut vivre avec son temps et je pense qu’il est primordial plutôt que cette bataille de minaret de se poser la vraie question sur un après-pétrole, qui si ça devait se passer demain (pour l’instant c’est après-demain), serait catastrophique pour nos économies à l’agonie. Profitons de cette opportunité que nous avons encore pour développer nos économies et devenir un magreb fort et unis et oublions cette escarmouche linguistique.

  6. Le français est la langue du diable si on faisais un referundum pour la remplacer par l’anglais la majorité serait d’accord

    • Français et anglais, c’est pareil. Deux langues impériales. Les Algériens devraient apprendre à parler correctement l’arabe avant d’étudier d’autres langues. Dans un avenir proche, les Algériens se mettront sérieusement au mandarin. Une chose est sûre, l’Algérie restera à la remorque des nations.

    • Effectivement !!! Français langue d’ennemi ! La Remplacer par l’Anglais est est la meilleure Solution pour Éradiquer complètement cette langue des Bourreaux ! Qui ont torture’ nos Moujahidines

  7. Je suis d’accord avec cet islamiste. Pourquoi continuer à utiliser le français en Algérie ? Quand les Arabes ont été expulsés d’Espagne, les Espagnols n’ont pas conservé la langue arabe. Idem quand les peuples des Balkans ont chassés les Ottomans, ils n’ont pas cherché à conserver la langue turque.

  8. Si un jour l’Algerie fermera ses frontières contre toutes importations et faire le choix entre mourir ou se mettre à travailler ?!!!

    • Au lieu d’essayer d’interdire le français, commencez déjà par prendre les Rennes de la nation algérienne, entre les mains des français et des sionistes et ce en accord avec les Generaux corrompus, et puis on verra.

  9. N’importe quoi!!! Si on doit interdire le français à cause de la colonisation , on devrait interdire l’anglais parce qu’ils ont livré la Palestine, interdire l’arabe parce que c’est la langue de Daech etc!!! Une langue est comme tout autre instrument, elle peut servir au bien comme au mal. Le débat est stérile et les enjeux se situent ailleurs.
    Paix à vous tous
    السلام عليكم
    Peace

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here