Aïd El Fitr en Arabie, Korité en Afrique: une fête sous covid-19

1
La grande mosquée de La Mecque était quasiment vide dimanche. Du haut d’une tribune, un imam a tenu une prière à huis clos. Devant lui, des agents de sécurité, certains portant des masques, se tenaient devant quelques fidèles répartis en rangées.

Un Aïd el-Fitr bien spécial, encadré par des restrictions et sous la psychose du coronavirus. La fête marquant la fin du mois de Ramadan (carême musulman) s’est déroulée, dimanche 24 mai, premier jour du mois de Chawal 1441 de l’Hégire (ère musulmane) sous confinement.

En Arabie Saoudite, les prières de l’Aïd se sont déroulées dans les deux mosquées des villes saintes de La Mecque et Médine “sans les fidèles”, ont annoncé samedi les autorités, qui craignent que le bilan relativement élevé de la pandémie (72 000 cas) ne s’aggrave avec les célébrations. La mosquée Al-Aqsa de Jérusalem, troisième lieu saint de l’islam, ne sera, elle, accessible aux fidèles qu’après l’Aïd, a déclaré son organe directeur.

En Indonésie et au Pakistan, de nombreuses mosquées ont gardé leurs portes ouvertes aux fidèles durant tout le mois de Ramadan et ont accueilli des fidèles pour la prière de l’Aïd al-Fitr, ce qui n’est pas le cas de la Malaisie où les lieux de culte ne rouvriront pas avant le 9 juin.

Pour sa part, l’Iran, pays le plus touché avec 118.392 cas confirmés dont 6.937 décès, a durci les conditions de voyages mais a décidé d’ouvrir les mosquées en respectant les protocoles sanitaires. L’Egypte qui abrite l’Université d’El Azhar et constitue, de ce fait, l’un des pôles de référence de l’islam sunnite, a interdit les prières collectives. Idem pour l’Irak et la Turquie où les mosquées sont restées fermées.

Dans le Maghreb central, les fidèles ont été invités à prier chez eux, avec quelques variantes entre les trois pays (Algérie, Maroc, Tunisie). En Mauritanie, un couvre-feu a été imposé à partir de 16 heures GMT afin de freiner un virus qui connaît une recrudescence inquiétante dans ce pays à cheval entre le Maghreb et l’Afrique de l’Ouest. Au Sénégal, la grande mosquée de Dakar n’a pas organisé sa prière traditionnellement faite en présence du chef de l’Etat. Les mosquées de certaines confréries sont restées néanmoins ouvertes en maintenant les règles de distanciation sociale et d’hygiène. Plusieurs imams ont d’ailleurs choisi de ne pas ouvrir les mosquées en exhortant les fidèles à prier l’Aïd El Fitr dans leurs domiciles respectifs. En côte d’Ivoire, la fête a été célébrée samedi dans le recueillement suite à la disparition Cheick Boikary Fofana, Président du Communauté musulmane, décédé brusquement dimanche 17 mai dernier des suites de la maladie à coronavirus.

1 COMMENTAIRE

  1. Entre théorie et pratique, il y a des vies humaines en jeu! On ne gère pas la sécurité des vivants comme on gère un processus industriel ou une opération policière ou militaire développée par la théorie des jeux!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here