Zone CIMA: le e-assurance a encore du chemin

0

En Zone de la Conférence Interafricaine des Marchés d’Assurance (CIMA), si la quasi-totalité des compagnies (96%) ont une application métier d’assurance, par contre presqu’aucune (92%) n’a d’applications mobiles ouvertes aux clients. C’est ce que révèle une étude datant de janvier 2020 réalisée par le cabinet camerounais P2A de Protais Ayangma.

Les chiffres compilés grâce à la Fédération des Sociétés d’Assurances de Droit National Africaines (FANAF) livrent une situation contrastée du secteur. Ainsi, si la grande majorité des compagnies (88%) ont un site internet, très peu d’entre elles (19%) proposent sur leur site internet des fonctionnalités d’e-assurance. La plupart des compagnies (62%) affirment que leur personnel a suivi des formations autour des usages des outils numériques. Par ailleurs, les compagnies (63%) affirment avoir exigé des compétences dans la connaissance des outils numériques dans leurs dernières offres d’emploi. La majorité des compagnies (68%) affirment avoir des collaborateurs enthousiastes et engagés à l’égard du numérique. A noté que selon elles, très peu de leurs collaborateurs (2%) y sont réfractaires.

Cette enquête démontre à suffisance aux yeux de ses auteurs, que la digitalisation est bel et bien une réalité dans les compagnies d’assurance de la zone CIMA, et ce, dans toutes les branches de l’assurance (en assurance non vie comme en assurance vie). Au-delà d’une réalité tangible à travers la forte présence de progiciels métiers d’assurance et de sites web, l’on peut signaler également une prédisposition psychologique des différents acteurs, se matérialisant par une implication des hautes directions des compagnies sur cette question. Tout ceci constitue sans aucun doute de bons points d’appui pour davantage développer son expansion.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here