RDC : réduction de 20% des prix du carburant à la pompe

0

 La ministre de l’Économie de la  République démocratique du Congo va, incessamment, prendre un arrêté fixant la nouvelle structure des prix des produits pétroliers tenant compte d’une réduction de 20% obtenue au terme des négociations menées par le gouvernement avec les pétroliers.
« Madame la  Ministre de l’Economie Nationale a fait rapport au Conseil des Ministres de l’évolution des travaux pour la fixation du prix des produits pétroliers. 

A la suite de la tendance à la baisse très prononcée du prix fournisseurs des produits pétroliers depuis l’avènement de la  pandémie COVID-19, les discussions ont été engagées avec les professionnels pétroliers ainsi que tous les ministères sectoriels impliqués en vue de la révision des prix.  De ces négociations, le gouvernement a réussi à obtenir une réduction du prix à la pompe de 20%, soit de 2.200 FC le litre à 1.980 FC,  applicable dès la signature de l’arrêté », rapporte le compte-rendu du Conseil des ministres de lundi 4 mai 2020, sous la présidence de Félix Tshisekedi.

La crise sanitaire actuelle consécutive   aux effets pervers du Coronavirus et au confinement qui touche environ la moitié de la population mondiale, ont conduit à une chute de la demande de  pétrole d’environ 30 %. 
Cet état de choses   a induit une baisse du prix du pétrole sur le marché international.
L’Arabie Saoudite et la Russie ont accru, en mars 2020, leur production de façon à faire chuter le prix du baril encore plus bas. Cette stratégie, a priori surprenante, visait à asphyxier les producteurs de pétrole de schiste américains.
Et, début avril 2020,  l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et la Russie ont changé de stratégie. Ils se sont engagés à réduire leur production de 10 %.
Mais, face à une baisse de la demande de 30  %, les prix sont restés très bas.

Baisse de consommation sera de 25% en mai 2020

Alors qu’avant le déclenchement de l’épidémie, le baril de pétrole Brent tournait autour de 65 USD, il est momentanément passé sous les 20 USD, soit le prix le plus bas en 20 ans. 
 Depuis 2019, le monde consomme  l’équivalent de 100 millions de barils chaque jour. 
L’Agence internationale de l’énergie note que la baisse de consommation pour le mois d’avril est de 30 % et sera de 25 % en mai 2020.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here