Le gouvernement ivoirien annonce qu’au 31 décembre 2019, les sociétés d’exploitation du secteur minier ont généré un chiffre d’affaires de 761,995 milliards de francs CFA contre 582,298 milliards de francs CFA en 2018, soit une hausse de 30,86%.

Cette déclaration faite à l’issue du Conseil des ministres, du mercredi 29avril 2020,  par le porte parole du gouvernement, Sidi Tiémoko Touré,  souligne également que le secteur a engrangé  136,346 milliards Fcfa d’investissement et généré13 993 emplois directs. Avec des recettes fiscales avoisinant 95 milliards Fcfa à fin 2019 contre 65,841 précédemment (soit une hausse de 43,62%).

Il faut souligner que l’or est en pôle position dans le secteur minier ivoirien avec à lui seul 86,90 % des permis de recherche. La production industielle de cette matière a atteint 32,478 tonnes et 90,657 kg pour la petite mine, portant la production globale à 32,568 tonnes en 2019 contre 24,488 tonnes en 2018, soit une hausse de 33%. « La production de métaux de base issue de quatre  mines de manganèse et de la mine de nickel atéritique de Biankouma-Touba s’élève à 1,2 million de tonnes pour le manganèse, contre 797 911 tonnes en 2018, soit une hausse de 48,11% et pour le nickel à 660 144 tonnes en 2019, contre 889 585 tonnes en 2018, soit une baisse de 25,79% » , poursuit Sidi Tiémoko Touré. En outre, l’ Etat ivoirien a attribué 17 permis de recherche minière  et a retiré du cadastre minier 27 permis de recherche, arrivés à terme.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here