Covid-19 : Le CREPMF recommande aux sociétés cotées de privilégier la visioconférence pour leurs Assemblées Générales

0
Ripert Bossoukpe, le secrétaire général du Conseil Régional de l’épargne publique et des marchés financiers (CREPMF)

Avec l’approche des dates de tenues des Assemblées Générales et autres réunions de Conseil d’administration, le Conseil Régional de l’Epargne publique et des marchés financiers (CREPMF), dans le cadre du contexte de la pandémie à Coronavirus (COVID-19), a exhorté le 30 mars 2020 les émetteurs de titres cotés à la Bourse Régionale des valeurs mobilières (BRVM) à privilégier les réunions par visioconférence.

Cette recommandation résulte d’un communiqué de M. Ripert Bossoukpe Secrétaire général du CREPMF à l’attention de la population de l’UMOA, des partenaires et des acteurs du marché financier.

Le CREPMF a également recommandé aux sociétés cotées « la publication au bulletin officiel de la cote (BOC) de la BRVM des formulaires de vote sur les projets de résolution de ces réunions conformément aux dispositions légales et si leurs statuts le permet ».

Concernant toujours les sociétés émettrices de titres cotés à la BRVM, le Secrétaire général du CREPMF leur demande de se rapprocher des sociétés de gestion et d’intermédiation (SGI) pour tout conseil utile visant à explorer les possibilités offertes par le cadre légal et réglementaire.

A l’endroit des investisseurs, le CREPMF a tenu à attirer leur attention sur le fait que  la pandémie du coronavirus, tout comme plusieurs autres facteurs, pourrait impacter les cours des titres et par conséquent le rendement des placements. « Il est difficile d’évaluer, à ce stade, l’ampleur des impacts sur les émetteurs de titres cotés », souligne le CREPMF. Dans ce contexte, le régulateur du marché financier a recommandé aux investisseurs « de garder leur sérénité dans leurs décisions et stratégies d’investissement et de privilégier les échanges sur l’évolution de la situation avec les intermédiaires agréés du marché ».

A l’endroit de ces derniers, le CREPMF les invite à limiter temporairement la présence humaine sur le lieu de travail sauf cas d’extrême nécessité. Il est demandé aux intermédiaires agréés de privilégier dans le cadre de la gestion de la relation-client, les échanges téléphonique, par télécopie et courriers électroniques pour la transmission d’ ordres de bourse etc., l’utilisation des virements bancaires ou tout autre moyen de paiement électronique régulièrement accepté en lieu et place des dépôts et retraits physiques d’espèces.

Dans le cadre des activités sur les sites des intermédiaires, le CREPMF a recommandé le télétravail ou à défaut le recours au personnel essentiel tout en adoptant les mesures d’hygiène, de sécurité et de prévention des conflits d’intérêt.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here