La Bourse de Casablanca déclenche les “coupe-circuits”

0
La Bourse de Casablanca enregistre sa pire séance depuis les années 20.

Après une séance historique de lundi qui a vu son indice composite, le MASI, chuter de 8,82% (ce qui n’était jamais arrivé depuis la création de cette place financière dans les années 20), sous l’effet du coronavirus, la Bourse de Casablanca n’a pas tardé à réagir, déclenchant des coupe-circuits à l’image de Wall Street et des Bourses mondiales.

Ainsi, l’Autorité marocaine des marchés des capitaux (AMMC) a, dans un communiqué du 17 mars 2020, réduit les plafonds de variation maximale à la hausse comme à la baisse sur une seul séance de respectivement 4% du cours de référence pour les titres de capital dont la cotation est en mode continu, 2% du cours de référence pour les titres de capital dont la cotation est en mode fixing et 2% du cours de référence pour les titres de créance.

L’Autorité Marocaine du Marché des Capitaux dit continuer à suivre avec vigilance l’évolution de la Bourse et ne manquera pas d’utiliser les outils dont elle dispose afin de préserver le bon fonctionnement du marché des capitaux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here