Instaurée pour des mesures de sécurité à la faveur de l’éventuel scrutin législatif et référendaire du 1er mars, la mesure interdisant les importations de marchandises par voie terrestre a été levée ce mardi 3 mars 2020. Après près d’un mois de blocage, cette restriction qui avait provoqué l’ire des opérateurs économiques et bloquée des centaines de camions de marchandises aux frontières a porté des préjudices énormes aux activités commerciales. Les pertes se chiffrent en millions, voire en milliards de francs guinéens. L’ouverture de la frontière va sans doute freiner la monter des prix de certains produits qui avaient commencé à


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis