Coup de tonnerre en Guinée : Abdoulaye Yéro Baldé démissionne du gouvernement Alpha Condé

0

Par    Rodrigue Fenelon Massala , grand reporter.

C’est un véritable véritable vent orageux qui a secoué ce soir le palais de Sekoutore Ya de Conakry. Le fils prodige de Alpha Condé, celui qui a passé  plus de 30 ans de combat politique au sein du RPG, vient de démissionner du gouvernement de son mentor. 

 En effet, dans une lettre signée par Abdoulaye Yéro Baldé, transmise à la rédaction de Financial Afrik, le désormais ex  ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique a notifié au chef de l’Etat Guinéen sa décision de ne plus continuer à faire partie de son régime .

 Yero Baldé  indique dans son courrier que l’idéal pour lequel ils ont mené trois décennies de combat politique est en train d’être galvaudé au regard de la crise aiguë qui secoue le pays relativement à la nouvelle constitution qui permettra à Alpha Condé de faire un mandat de plus.

 Cette démission, il sied de le souligner, intervient après le refus du président Alpha Condé de recevoir une délégation de haut niveau constituée de chefs d’États de la région qui devrait mener le vendredi 28 une mission de bons offices en vue de désamorcer la crise persistante et aiguë qui secoue la Guinée depuis que le président Condé s’est engagé dans un projet difficile de changement de la constitution .

 A noter que Yero Baldé est  le troisième ministre du régime Alpha à démissionner. Le premier à avoir démissionné fut l’ancien ministre de l’unité nationale, Gassama Diaby, homme respecté par l’opinion non seulement pour sa pondération mais aussi par son sens élevé de l’Etat. Autre personnalité à avoir jeté l’éponge, le ministre de la Justice, Check Sako, qui avait démissionné dés les premières heures de l’élaboration du projet de changement de la constitution.

     Les prochaines heures s’annoncent décisives. Il règne à Conakry un climat nuageux. La météo est inquiétante. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here