Maroc : la note de l’Office Chérifien des Phosphates plafonnée par la note souveraine (S&P)

0

S & P Global Ratings a révisé à stable la perspective du groupe marocain OCP S.A après avoir affirmé la note souveraine ‘BBB-‘ du Maroc. La note du groupe, estimée à BBB-, est plafonnée par la note souveraine du Maroc en raison de son lien avec le gouvernement et de son rôle dans l’économie locale, selon l’agence. Le leader mondial de l’exportation des phosphates et des engrais est contrôlé à 95% par l’Etat marocain avec un conseil d’administration composé pour l’essentiel d’officiels marocains.

« Nous continuons à plafonner notre note sur OCP au niveau de la note souveraine parce que nous considérons OCP comme une entité liée au gouvernement (GRE) » a déclaré S&P dans sa note. A travers sa prévision, l’agence fait remarquer la capacité d’OCP à préserver les niveaux de rentabilité malgré les récents ralentissements cycliques du marché des phosphates. « La société a enregistré une croissance de son chiffre d’affaires d’environ 4% au premier semestre 2019, soutenue par une croissance plus forte du volume d’acide phosphorique à un moment où le chiffre d’affaires des engrais a diminué (-5%). La marge d’EBITDA déclarée a légèrement augmenté pour s’établir à 30,7% (contre 30,1% auparavant), ce qui correspond à 8,5 milliards de dirhams marocains pour le premier semestre 2019. Nous prévoyons que la société affichera une marge non ajustée de 30% à 32% en 2019 » note l’agence.

S&P indique que la note d’OCP est assujettie à la capacité du gouvernement marocain à respecter son plan de consolidation actuel, ainsi que les taux de croissance du PIB réel et les déséquilibres extérieurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here