Paul Fokam, président fondateur d'Afriland First Bank.
La Banque centrale ougandaise (BOU) a annoncé, vendredi 4 octobre, avoir octroyé des licences à Afriland First Bank Uganda Limited et à Opportunity Bank Uganda Limited, deux acteurs qui rejoignent un marché fort concurrentiel. Avant cette autorisation, Opportunity Bank exerçait en tant qu’établissement de crédit de classe 2. Basée à Kampala la capitale, son actif total, en septembre 2019, s’élève à 122 milliards de shillings (36,3 millions de dollars). L’institution est détenue désormais par cinq différentes entités dont MyBucks, Opportunity Transformation Inc., Faulu Trust et Opportunity International Canada. Le deuxième acteur agréé est une marque de banque multiservices basée au


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis