Moody’s invite la RDC à revoir sa réglementation sur les matières premières

0
Moody’s Investors Service prévoit que la demande des matières premières utilisées dans la fabrication des batteries des voitures électriques connaîtra une forte hausse en République démocratique du Congo (RDC), notamment le lithium, le nickel, le cobalt et le cuivre. Cette hausse devrait se poursuivre jusqu’à fin 2020 et au-delà. Moody’s alerte tout de même quant au fait que les réglementations en matière de gouvernance et d’infrastructure limiteront ce potentiel extrêmement vaste pour le pays.« Nous


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Nouvel utilisateur ?
*Champ requis