Bourse : 15 conseils de Warren Buffett pour devenir milliardaire

1
Warren Buffett. Le Coca Cola figure dans ses habitudes mais pas dans ses conseils financiers. Photographer: Daniel Acker/Bloomberg *** Local Caption *** Warren Buffett

A 88 ans, Warren Buffet devait annoncer sa retraite en ce mois de mai 2019 avec une fortune personnelle estimée à 82,5 milliards de dollars, qui fait de lui la troisième personnalité la plus riche du monde selon Forbes.

Une grande majorité de cette fortune sera versée à la Fondation Bill et Melinda Gates, a-t-on entendu au début de ce mois de mai lors de la traditionnelle assemblée générale des actionnaires qu’il préside avec panache, distillant de petits conseils à une foule de 20 000 financiers, hommes d’affaires, journalistes et admirateurs qui ont fait la queue à partir de 05 heures du matin, espérant un clin d’oeil ou une petite tape sur le dos.

Le « Woodstock des capitalistes » a tenu toutes ses promesses. Gourou des marchés, Warren Buffet a le sourire. Sa holding, Berkshire Hathaway, qu’il fonda en 1965, annonce encore des résultats records en 2018. L’oracle d’Ohama habite toujours dans cette adresse quasi-invariable d’une petite maison qu’il acheta en 1957 à 31 500 dollars. Inspiré et endurant dans l’analyse des actifs, Warren Buffet s’est assuré un rendement minimum de 20% par an depuis plus de 55 ans, surperformant le Dow Jones et l’Indice SP 500.

En dépit de ses placements avisés dans Apple, Coca Cola, Gilette et autres entreprises rentables, la holding n’a jamais versé de dividendes sauf en 1966. Ce qui ne l’empêche pas, au delà de toutes les lois de la finance, de voir son action poursuivre sur une ascension continue à la Bourse. Début janvier 2019, Berkshire Hathaway était valorisé 525 milliards de dollars. Autant de pression sur les épaules de Gregory Abel, 57 ans, appelé à lui succéder mais devant encore patienter.

En attendant qu’il se décide, voici les conseils de Warren Buffet pour faire fortune :

  • Ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier : ne pas investir ni sur une seule valeur, un seul secteur ou un seul pays. C’est le principe de la dispersion des risques.
  • Mettre ses  économies de côté avant de prévoir les  dépenses. C’est sans doute ce qui explique que le milliardaire roule toujours au volant de sa vieille Lincoln, déjeune au même endroit tous les midis d’ un hamburger avec un Coca Cola. Seul luxe, un jet privé surnommé  «l’injustifiable » par cet homme plein d’humour.
  • Si vous achetez  des  choses dont vous n’avez pas besoin, vous vendrez des choses dont vous avez besoin.  Minimaliste avant l’heure !
  • Il n’y a pas de pire investissement que le cash.  Les bas de laine ne rendent pas riche. Les dépôts à terme et les obligations d’Etat aussi.
  • Plutôt investir sur l’indice de la Bourse, c’est moins moins cher qu’un gestionnaire de patrimoine. Même si un gestionnaire de fortune peut battre le marché, après qu’on retire les frais de gestion, la performance nette dépasse de très peu ou est inférieure à la performance du portefeuille du marché.
  • Investir dans des entreprises simples et fidèles à leur métier de base, nous dit celui qui a misé sur Coca Cola et Gilette.
  • Ne jamais investir sur une action au dessus de sa valeur mathématique. Et pourtant Apple où investit Buffet est au dessus de sa valeur mathématique.
  • Investir dans des entreprises qui payent des dividendes nous dit Warren Buffet.  A noter que son entreprise n’en a plus versé depuis 1966.
  • Ne pas investir à la légère. Ne pas vendre ses actions sans réfléchir. Warren Buffet préconise l’analyse préalable.
  • Evitez les crédits, nous dit Warren Buffet en pensant aux taux d’intérêt qui viendront grèver la rentabilité des actifs achetés.
  • Laisser courir ses gains et couper tôt ses pertes. Autrement dit, résister à la nature humaine prompte à prendre ses bénéfices quand les tendances sont haussières et à attendre souvent un peu trop quand elles sont baissières. Suivez la tendance.
  • Les meilleurs investissements sont les plus simples.  Lors de la crise financière, ceux qui avaient investi dans des subprimes et des produits sophistiqués en ont fait les frais.  Warren Buffet a vu sa fortune croître de 65 milliards à 82,5 milliards de dollars entre mars 2008 et janvier 2019.
  • Le risque est grand quand on ne sait pas ce qu’on fait. Si on ne comprend rien dans l’activité d’une entreprise, il vaut mieux ne pas investir.
  • Soyez craintif quand les autres sont cupides. Soyez avide quand les autres sont craintifs. Hymne à la contre-tendance?
  • Pour devenir milliardaire, ne suivez pas la masse, restez à l’écart de la folie qu’entraîne la fluctuation des marchés et n’hésitez pas à aller contre l’opinion de la foule.
  • Le marché a toujours raison et on peut pas avoir raison contre les tendances du marché.

Bien sûr, il ne saurait question de prendre pour argent comptant tout ce que dit ce philosophe de la finance. «je me sens comme un crétin de ne pas avoir identifié Google plus tôt (..) on s’est planté », dira-t-il, lui qui essaye de se rattraper depuis en investissant dans Amazon. L’homme qui a raté la vague des GAFA n’en reste pas moins le plus talentueux des boursicoteurs.

1 COMMENTAIRE

  1. Je demande à Warren Buffet de financer mes activités pour que je devienne comme lui . En Afrique il difficile de sortir la de l’eau à cause de la pauvreté qui roule à 1000 km/h.Je veux réussir dans le transport.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here