OCP dévoile un chiffre d’affaires en hausse au premier trimestre

0
Traditionnellement tourné vers des exportations de produits phosphatés vers l'Asie (Inde et Pakistan) le groupe OCP est devenu l'un des principaux fournisseurs d'engrais en Afrique en l'espace d'une décennie.

Le Groupe OCP, leader mondial sur le marché des phosphates, a, au premier trimestre de l’année en cours, enregistré un chiffre d’affaires en hausse de 20% pour atteindre 12,5 milliards de dirhams (1,3 milliard de dollars) contre 10,4 milliards de dirhams (1,07 milliard de dollars) au premier trimestre 2018.

Le groupe marocain des phosphates indique que cette performance est portée à la fois par l’augmentation des volumes exportés d’acide et d’engrais et d’autre part, par la hausse des prix sur les trois segments (roche, acide et engrais). «La marge brute a bénéficié d’un chiffre d’affaires en nette progression et d’un mix produit optimisé, affichant une hausse de 42% à 929 millions de dollars, contre 650 millions de dollars une année auparavant», note l’OCP.

Relativement stables, les prix des matières premières ont aussi suivi cette tendance haussière, le soufre par exemple, contrairement à l’ammoniac qui a connu une baisse. D’autre part, le résultat d’exploitation atteint 258 millions de dollars, en amélioration par rapport au premier trimestre de l’année 2018. Tout le contraire des dépenses d’investissement qui sont passés de 299 millions de dollars au premier trimestre 2018 à 232 millions de dollars à la même période en 2019.

Le groupe compte 12 filiales africaines et prévoit de concentrer sa stratégie de développement sur ses activités en Éthiopie, au Nigéria, au Ghana, en Côte d’Ivoire et au Sénégal.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here