Koffi Annan, une force qui guidait vers le bien

0
Né le 8 avril 1938 à Kumasi, Kofi Annan avait étudié à l'Institut des hautes études internationales, à Genève, au début des années 60. Entre 1993 et 1996, en pleine guerre en ex-Yougoslavie et pendant le génocide rwandais de 1994, il était chargé des opérations de maintien de la paix à l'ONU. Apogée de sa carrière de fonctionnaire international, il fut secrétaire général de l'organisation pendant deux mandats, de 1997 à 2006. Conjointement avec l'ONU, il a reçu en 2001 le Prix Nobel de la Paix pour ses "efforts en faveur d'un monde mieux organisé et plus pacifique". Après son départ de la tête de l'organisation, Kofi Annan a poursuivi son oeuvre de médiateur. Il a notamment été l'émissaire des Nations unies et de la Ligue arabe pour le conflit en Syrie, un poste duquel il démissionnera quelques mois plus tard, faute de soutien des grandes puissances.
L’ancien secrétaire général de l’Organisation des Nations unies (ONU) Kofi Annan est décédé samedi à l’âge de 80 ans à Berne. Le Ghanéen avait reçu le prix Nobel de la paix en 2001 pour son travail humanitaire.

Kofi Annan “est mort paisiblement après une courte maladie”, a indiqué la Fondation Kofi Annan dans un tweet. Sa femme et ses trois enfants étaient à ses côtés ces derniers jours. Le diplomate est décédé dans un hôpital de Berne, ont précisé deux de ses proches à Accra, la capitale du Ghana.

 

Les hommages ont rapidement commencé à affluer. Sur Twitter, l’actuel secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a salué son prédécesseur comme “une force qui guidait vers le bien”. “De bien des manières, Kofi Annan incarnait les Nations unies. Il est sorti des rangs pour diriger l’organisation vers le nouveau millénaire avec dignité et une détermination sans égales”, a-t-il ajouté.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here