Côte d’Ivoire: la faillite de Saf-Cacao fait trembler les banques

0
Ali Lakiss, longtemps numéro un du cacao ivoirien, empêche les banquiers de dormir.

Les banques ivoiriennes ont-elles trop mangé du chocolat? Le FMI avait tiré la sonnette d’alarme au début de l’année en estimant que les prêts accordés aux cinq plus gros emprunteurs représentaient 98,9% du capital total du système bancaire ivoirien.
De sources proches  des milieux d’affaires, les créances impayées imputées à la filière du cacao atteignent 150 milliards FCFA sur un seul client, aujourd’hui en faillite. 


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.


Membre Premium

1 × 1 =

   
Enregistrement d'un nouveau membre
*Champ requis