Guinée : la banque mondiale soutien la fluidification des projets miniers intégrés

0

 Alors que le pays tente tant bien que mal d’amorcer le processus de transformation de ses ressources minières, Alpha Condé a signé en 2015 un décret de mise en service du Comité Interministériel de suivi des projets miniers intégrés (CISMI). Ce comité a pour mission de fluidifier la mise en œuvre des projets miniers intégrés avec l’instauration d’un guichet unique qui sera le centre de traitement accéléré et de suivi des demandes de permis et d’autorisations pour les projets miniers intégrés et permettre de réduire les délais d’obtention des permis de construction ou d’exploitation.

Piloté depuis sa mise en place en 2016 par le ministère guinéen des Mines sous la présidence du ministre des Mines, Abdoulaye Magassouba avec les représentations des ministères de l’Économie et des transports, ledit comité a tenu sa première réunion ce mercredi 4 avril 2018 pour évaluer le niveau de fonctionnement du Comité Interministériel de suivi des projets miniers intégrés (CISMI).

Au cours de cette rencontre, Il s’agissait essentiellement de se concerter sur la revue du rapport diagnostique du système de délivrance des permis et autorisations avec l’appui de la banque mondiale, menée par une firme internationale qui a fait la cartographie de tous les permis et autorisations et dressé des recommandations pertinentes d’après le ministre des Mines.

L’objectif de la rencontre du comité était donc essentiellement axé sur des échanges en vue de dégager un consensus sur le contenu des recommandations du rapport diagnostique à prendre en compte pour qu’elles soient portées au niveau du Conseil des Ministres et que les réformes destinées à toiletter tout le système de délivrance des permis et autorisations puissent être engagées dans le meilleur délai.

Selon les statistiques du secrétariat permanent du comité, de 2016 à nos jours,  60 permis ont été délivrés sur 72 demandes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here