Droit des Affaires: le dossier Samir (Maroc) devant le CIRDI

0

Trois ans après sa faillite et alors qu’une procédure complexe d’extension de la liquidation au patrimoine des dirigeants est engagée auprès du tribunal de commerce de Casablanca, la Samir, la plus grande raffinerie du Maroc, continue de faire l’objet d’un bras de fer entre l’actionnaire majoritaire et l’Etat marocain.


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Nouvel utilisateur ?
*Champ requis