Sauts d’obstacles du Green-Bond souverain du Nigeria

0

La  4ème émission souveraine après la Pologne, la France et les îles Fidji a dû patienter. Lancé finalement le 18 décembre, l’émission  pilote du trésor nigérian a rencontré une difficulté de dernière minute.

 

Triplement certifiée, garanti par l’Etat, noté GB1 (excellent)  par Moody’s et assorti d’un généreux coupon de 13,48% , le Green-Bond du Trésor nigérian, libellé sur cinq ans,  a été  rattrapé par la réputation du pays sur le marché international.  Une disposition qui n’avait pas été exigée à la France et à la Pologne l’invitait  à fournir un document détaillé sur l’allocation des fonds et la liquidité de son marché secondaire.

Tant bien que mal, les justifications ont été apportées et l’émission a eu lieu le 18 décembre avec l’allocation d’une tranche de 10,7  milliards de nairas (30 millions de dollars) sur un programme global de 150 milliards de nairas. Les coupons qui seront cotés sur le marché financier nigérian ont été raflés en deux jours pour une clôture anticipée le 20 décembre soit deux jours plutôt.

Les fonds ainsi levés serviront au financement de projets à caractère vert et à l’appui du budget du pays. Le Nigeria compte réduire ses émissions de de CO2 de 40% d’ici 2030. Une transition importante pour un pays qui réalise 90% de son export sur le secteur pétrolier. Le marché mondial des obligations vertes atteint 135 milliards de dollars à la fin 2017.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here