La multinationale SGS s’est vu confier la mise en place d’une filière de collecte et de traitement des déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE) et pneus usagés avec à la clef l’institution d’une écotaxe.
La firme qui a été choisie après « plusieurs consultations » selon le gouvernement, va, en partenariat avec la Société Africaine de Recyclage (SAR), proposer une solution globale dénommée SGS Renovo de gestion des DEEE et des pneumatiques.
Cette solution prévoit l’instauration d’une écotaxe qui sera prélevée, pour le compte du gouvernement, sur les importations de produits électriques et électroniques neufs ou de seconde main en état de marche suivant le « Principe du Pollueur-Payeur » et du « Principe de la Responsabilité Etendue du Producteur (REP) ». Les ressources collectées serviront ensuite à la mise en place d’un programme national dédié qui va aboutir à la création d’une filière de récupération et de recyclage des D3E et pneus usagés.
En Côte d’Ivoire, l’on estime à 90 000 tonnes la quantité des DEEE et pneus usagers sur l’ensemble du territoire. Le programme devrait générer 5 000 emplois verts dans le recyclage selon le gouvernement

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here