« Il s’agit d’une décision politique de la part de la Société générale et non pas d’un litige entre un client et sa banque », déclare Marine Le Pen en réaction à la décision de la banque de clôturer les comptes du Front National. La banque au logo rouge et noir ferait-elle de la politique? 

Lors d’une conférence de presse, mercredi 22 novembre, la présidente du Front national, Marine Le Pen, a annoncé des plaintes pour « discrimination » contre la Société générale et HSBC.

Selon les informations de France inter et Mediapart, la Société générale a en effet demandé au parti de clôturer tous ses comptes. Marine Le Pen accuse en parallèle le président de HSBC de la « chasser » personnellement de sa banque.

« Nous déposerons évidemment plainte tant au nom du Front national contre la Société Générale et sa filiale qu’à titre personnel je le ferai contre la HSBC », a déclaré la présidente du Front national. « Et nous appelons nos cadres, nos élus, nos adhérents, nos électeurs, à en tirer toutes les conséquences et à soutenir plus que jamais le Front national et la démocratie », a-t-elle ajouté, dénoncant une « fatwa bancaire » à l’encontre du parti d’extrême droite.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here