A la UneCôte d’Ivoire : « La Finance s’engage », le succès au rendez-vous

Côte d’Ivoire : « La Finance s’engage », le succès au rendez-vous

-

Un an après son lancement, le forum « La Finance s’engage » enregistre un véritable engouement dans les milieux financiers ivoiriens. 33 institutions de crédits font désormais partie de la cohorte d’établissements de crédits qui s’engagent en faveur des PME avec des ressources qui pourraient atteindre les 2 000 milliards FCFA en 2018.

 

Le forum « La Finance s’engage » a ouvert ses portes ce mardi avec un air d’optimisme. En un an, l’initiative enregistré un bel engouement et devrait tenir toutes ses promesses, les premiers résultats étant jugés plus que satisfaisants. En novembre 2016, le forum avait vu le secteur financier s’engager  à décaisser 1 276 milliards FCFA au profit des PME. Fin septembre, 945 milliards FCFA avaient déjà été prêté à ces entreprises, soit 74% de l’enveloppe annoncée ; et tout porte à croire l’objectif bien sera atteint d’ici la fin de l’année.

Ce motif satisfaction a été largement partagé ce jeudi à la faveur de la seconde édition du forum qui a réuni le gotha du monde financier ivoirien. « Ces efforts méritent d’être encouragés et consolidés dans la durée (…) ; c’est comme cela qu’un pays devient émergent », a félicité le vice-président ivoirien. Daniel Kablan Duncan a même estimé qu’un taux de réalisation de 85% d’ici la fin de l’année pourra amplement être considéré comme un succès et de bonne augure pour les prochaines années.

Certes, il s’agit d’un premier pas qui ne saurait cacher que les attentes qui restent encore importantes. En effet, comme l’a rappelé Adama Koné, le ministre en charge de l’Economie et des Finances, le tiers des demandes de crédit des PME devrait trouver une offre cette année, en citant l’édition 2016 du Rapport « Données pour la croissance » menée par le cabinet ES Partners. Mais, l’intérêt se fait grandissant autour du forum à tel point que 14 nouvelles banques et institutions de financement, dont Ecobank, Diamond Bank ou encore Advans ont décidé de rejoindre « La Finance s’engage » qui comptabilise désormais 33 établissements de crédit. Le pari de mobiliser suffisamment de ressources pour le secteur pourra être gagné à terme et d’ores et déjà, le chiffre de 2 000 milliards FCFA d’engagements de prêts pour les PME durant l’exercice 2018 est avancé.

« Les PME s’engagent »

Aux côtés des institutions de crédit qui « s’engagent » les financements et de l’Etat ivoirien qui « s’engage » à améliorer l’environnement des affaires et à mener à bien les réformes connexes nécessaires, les PME ont décidé d’ « engager » leur part de responsabilité en signant la charte de « Les PME s’engagent ». A travers les deux organisations qui les représentent, ces entreprises entendent désormais mettre un point d’honneur à améliorer leur gouvernance et surtout à respecter les échéances de remboursement des prêts. Des gages qui devraient avoir un effet d’entrainement à la fois sur l’engouement du monde financier, sur le secteur privé et sur l’économie en général, s’est réjoui le président du patronat ivoirien, Jean-Marie Ackah.

Bally et Zinsou en guest star

Et pour bien faire les choses, le cabinet Es Partners et la CGECI, le patronat ivoirien, ont marqué cette journée par la présence de deux « afro-optimistes » de renom, Mossadeck Bally, PDG et fondateur du groupe hôtelier Azalaï, et Lionel Zinsou, l’ex premier ministre béninois.

« L’entreprenariat est universel », a expliqué M. Mossadeck qui a quitté « le confort » du salariat dans un groupe bancaire africain pour créer « ex nihilo » un établissement hôtelier. « Je n’avais aucune expérience et aucune expertise dans le domaine, mais j’ai senti qu’il y avait un besoin et des opportunités », a-t-il expliqué. Mais pour réussir l’essai, il a dû, en plus de la vision, « faire le travail de la rigueur, de la bonne gouvernance et de la transparence » et surtout s’appuyer sur une expertise dans le domaine : « il ne faut pas confondre propriété et gestion de l’entreprise » a conseillé M. Bally aux dirigeants de PME.

Cette approche, Lionel Zinsou l’a d’ailleurs retrouvée chez le milliardaire nigérian Aliko Dangote. Mais comme ce de dernier, le patron malien a été confronté à l’aversion des banquiers pour le risque. « Il faut que les banquiers sortent des sentiers battus et acceptent de financer les entrepreneurs » a-t-il appelé.

L’ex premier ministre beninois, managing partner à Southbridge, n’a pas manqué de saluer le forum qui témoigne bien du dynamisme de l’économie ivoirienne. « Les engagements des institutions en faveur des PME ivoiriennes, c’est à peu près les 1 500 milliards FCFA de budget du Benin quand j’étais premier minustre », a-t-il souligné, admiratif.

Rédactionhttps://financialafrik.com
Financial Afrik se propose de délivrer l’information financière stratégique aux cadres et dirigeants, à travers une newsletter quotidienne et un site web qui couvre toute la finance africaine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

ArticlesSIMILAIRES
Nous vous les recommandons spécialement

X