La Mauritanie réintègre l’ITIE

0

BCM Mauritanie La Mauritanie a réintégré  l’Initiative pour la Transparence des Industries Extractives (ITIE). La suspension du pays  est levée depuis juillet dernier, suite  à la production de deux (2) rapports sur les années  2010 et 2011, estime Sidi Ould Zeine, président du Comité National de l’Initiative pour la Transparence des Industries Extractives (CNITIE).  

 

Le rapport sur les revenus publics générés par les industries extractives  doit être produit 2 années après la clôture de l’exercice sur lequel il porte.

Les rapports cités en référence couvrent de manière satisfaisante l’ensemble des contributions directes du secteur des mines et des hydrocarbures aux revenus de l’Etat sur les années spécifiées.

Ainsi« En 2010, la contribution totale du secteur extractif en Mauritanie s’est élevée à 212 millions de dollars us, soit 18% pour le secteur des hydrocarbures et 82% pour le secteur minier. Cette contribution représente 24% des recettes totales de l’Etat tous secteurs économiques confondus (hors aide extérieure) ».

Quant au rapport 2011, il relève que la contribution totale du secteur extractif a été 392 millions de dollars us, soit 17% pour le secteur des hydrocarbures et 83% pour le secteur minier ».

L’Initiative pour la Transparence des Industries Extractives (ITIE) est une démarche volontaire qui vise à renforcer, dans les pays riches en ressources pétrolières, minières et gazières la gouvernance des revenus publics issus  de leur extraction.

La Mauritanie a adhéré à cette initiative en octobre 2005, et a été déclaré « pays candidat » en septembre 2007.

Elle a été suspendue en février 2013 pour retard dans la publication du rapport 2010.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here