A Londres, l’avenir en suspens des deux banques nationalisées

0

Les deux grandes britanniques contrôlées par l’Etat, Lloyds Banking et Royal Bank of Scotland, devraient en savoir plus sur leur avenir mercredi soir après un discours très attendu du ministre des Finances, George Osborne.

Le gouvernement précédent, travailliste, a injecté 66 milliards de livres (77 milliards d’euros au cours actuel) d’argent public dans RBS et Lloyds Banking en 2008 pour leur éviter la faillite après la crise financière déclenchée par la chute de Lehman Brothers.

L’Etat détient depuis 81% du capital de RBS et 39% de celui de Lloyds Banking, des participations que le cabinet conservateur de David Cameron s’est engagé à vendre, sans toutefois préciser à quelle échéance il prévoyait d’enclencher ce processus.

Dans un entretien diffusé mardi par une radio, George Osborne a assuré qu’il préciserait ce mercredi, dans son discours annuel au secteur de la finance, “exactement ce que nous avons l’intention de faire, à la fois pour Royal Bank of Scotland et pour Lloyds.

Source: Les Echos.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here