Bénin: Romuald Wadagni décroche 175 millions d’euros pour la construction d’un hôpital de référence à Abomey Calavi

1
Romuald Wadagni, ministre des Finances du Bénin

Ce mercredi 05 février 2020, le Ministre de l’Economie et des Finances du Bénin, Romuald Wadagni, a procédé, en présence des représentants du groupe Société Générale, à la signature de la convention de financement d’un montant de 175 millions d’Euros, soit environ 115 milliards de francs CFA, pour la construction et l’équipement du Centre Hospitalier Universitaire d’Abomey Calavi.

Ce financement, bénéficie de la garantie partielle de la Banque Publique d’Investissement française (BPI France). Ce premier partenariat historique entre le Bénin et cette institution de renom, a permis de conclure ce financement à une maturité finale agrégée d’environ 11 ans et à un taux d’intérêt agrégé de moins de 4%, très compétitif comparativement à ceux pratiqués sur les marchés financiers régionaux et internationaux.

C’est le groupement d’entreprises représenté par Bouygues Bâtiment International qui a été désigné pour exécuter le marché de construction et d’équipement de ce centre de santé de référence. Cette infrastructure hospitalière moderne qui couvrira un site de 15 hectares, disposera de services cliniques et d’un plateau technique de haut niveau, dans plusieurs spécialités médicales et chirurgicales. Elle offrira les commodités pour les explorations diagnostiques, avec des unités de biologie et d’imagerie. La maîtrise d’œuvre complète a été confiée à l’agence Michel Beauvais associés qui a finalisé l’analyse du programme technique détaillé et l’élaboration de l’esquisse. L’étude d’impact environnemental et social est déjà aussi achevée et validée. Les travaux de construction sont prévus sur une période de 36 mois.

1 COMMENTAIRE

  1. Mon rêve s’est finalement réalisé. Nous avions fait un important projet dans ce sens, de 2008 à 2013 pour une institution internationale mais hélas…

    Merci et bravo au président talon pour son esprit de prestige et d’affirmation et aussi à notre ministre des finances.

    Mais ne baissez pas les bras car le plus important reste à venir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here