Financial Afrik Awards 2019: l’inclusion financière au coeur des échanges

1

Par Dominique Mabika, envoyée spéciale à Abidjan.

La 2ème édition des Financial Afrik Awards s’est tenue le 19 décembre 2019 à Abidjan en présence d’acteurs majeurs de la finance africaine à l’instar de Idrissa Nassa, président de Coris Bank International, Edoh Kossi Amenounvé, directeur général de la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM) et nombre d’institutions de premier plan. Présidant la cérémonie d’ouverture, madame Minafou Fanta Coulibaly-Koné, directrice de cabinet représentant le ministre ivoirien de l’Economie et des Finances a évoqué les dynamiques africaines en matière d’inclusion financière. Dans son allocution, madame Coulibaly a salué la tenue de l’événement en Côte d’Ivoire et le rôle éminent des nouvelles technologies dans l’industrie financière. « Depuis quelques années, l’industrie financière connait un boom avec les innovations technologiques. Financial Afrik Awards offre ainsi un véritable cadre de partage d’expérience entre acteurs du monde de la finance africaine et de mise en exergue  des meilleures performances »
Madame Coulibaly a également exhorté les participants à davantage s’impliquer afin d’accompagner les gouvernements africains dans leur mission d’inclusion financière.

« J’exhorte les participants à une meilleure implication dans l’inclusion financière et de partage d’expérience en vue de faire de ce rendez-vous un cadre enrichissant mutuel”.

Après la cérémonie d’ouverture, les conférenciers se penchèrent sur le thème de l’inclusion et de la monnaie. Dans le premier panel modéré par Kadidjatou Fadika Coulibaly, CEO de Hudson & Cie, premier broker de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières d’Abidjan (BRVM), Kim Dauthel, co/fondateur de la monnaie Afro, a rappelé une vérité basique : «les crypto monnaies sont surveillées par plusieurs régulateurs dont la SEC ».

Tout au long des cinq panels sur le thème principal de: Monnaie, Disruption et Inclusion financière, les débats furent vifs et relevés. Du trader marocain Mostafa Belkhayate qui appelle à disrupter les modèles de financement avec un parti pris clairement affiché pour l’intelligence artificielle, à Yves Eonnet, CEO de TagPay, convaincu que les vieux modèles de la banque craquent de partout sous les coups de boutoir de la Fintech, en passant par Bocar Sy, administrateur directeur général de la Banque de l’Habitat du Sénégal qui a porté la réplique à Pascal Nyagahene, CEO de Mobicash, Fintech qui collecte 80% de l’assurance maladie au Rwanda, sur le rôle des banques, la conférence de Financial Afrik Awards a exploré les nouveaux modèles possibles dans un univers en disruption. Pour l’heure, les coûts de l’inclusion de l’Afrique dans la finance mondiale sont encore élevés. Questions de modèle, opine Viviane Bakayoko, Directrice de Citibank Côte d’Ivoire. Et de perception du risque pays, ajoute Stanislas Zèzè, PDG de Bloomfield. “Nous devons dans tous les cas œuvrer pour que l’Afrique paye le juste prix”, subodore Ali Benahmed, président du Jury de Financial Afrik.

Reprenant la parole, Mostapha Belkhayate,  CEO de Commodity Trading Expert, est revenu sur le sens de la journée consacrée à la finance africaine « Nous sommes réunis ici pour trouver des idées et des solutions pour faire avancer l’Afrique, permettre au continent de rattraper son  retard, mais également se positionner en tant que leaders». Et de poursuivre son propos en mettant en exergue l’impact des nouvelles technologies  sur le développement du continent  » Quand on  évoque les richesses de l’Afrique, on parle du pétrole et de l’or entre autres.  Mais,  90 % de ces  richesses sont encore dans son sous sol, et  il est tout à fait possible aujourd’hui de monétiser ces ressources naturelles avant de les sortir du sous sol grâce à la cryptomonnaie».

Au terme de la journée, les Financial Afrik Awards se sont poursuivis en suspense jusqu’à l’annonce des vainqueurs des Financial Afrik Awards. Nous y reviendrons.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here