La Côte d’Ivoire va ratifier l’accord sur la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA)

0
44 États africains avaient adopté l'accord de la ZLECA en mars derniers lors du sommet de l'Union Africaine à Kigali, mais traînent les pas quand à sa ratification.

La Côte d’Ivoire va ratifier l’accord portant création de la Zone de Libre-Echange Continentale Africaine (ZLECA) signé en mars dernier à Kigali au Rwanda.

La décision a été prise ce 2 août lors du conseil des ministres qui en a donné l’autorisation au président ivoirien Alassane Ouattara.

Adoptée lors du sommet de l’Union africaine, la ZLECA vise à créer un marché unique africain nanti de 1,2 milliard de consommateurs (qui passera à 2,5 milliards d’ici 2050 selon les projections) via notamment la suppression des droits de douane sur 90% des biens échangés à l’intérieur du continent.

44 pays avaient signé l’accord relatif à la création de cette zone (un chiffre passé à 49 lors du dernier sommet de l’UA à Nouakchott, en Mauritanie). Toutefois, il faudra que 22 Etats ratifient le texte d’ici septembre prochain afin que l’accord puisse entrer en vigueur.

La Côte d’Ivoire rejoint ainsi la poignée de pays à adhérer formellement à la ZLECA comme le Rwanda, le Ghana, le Kenya et le Niger. Début juillet seulement six pays avaient ratifié l’accord.

Selon la Commission économique pour l’Afrique (CEA), la ZLECA devrait « accroitre le commerce intra-africain de 52,3 % en éliminant les droits de douane à l’importation, et le doubler si les obstacles non tarifaires sont également réduits ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here